Voici pourquoi il est difficile de poursuivre la grève des enseignants à N’zérékoré (Communiqué révélateur du SLECG)

Les enseignants guinéens au sud du pays ont mis fin à leurs grèves déclenchées par le Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée( SLECG) notamment pour une hausse des salaires fixés à 8 millions de francs guinéens, après un accord avec les enseignants syndiqués à N’zérékoré annoncé dans la foulée par le secrétaire général du SLECG de la région Fayala Doumbouya.

Les motifs évoqués par les camarades à Aboubacar Soumah sont entre autre :

  • Difficile de poursuivre la grève parce que les salaires sont gelés dont les conséquences sont néfastes : la faim,le délogement,la mort,….

  • La perspective de radiation dont certains enseignants ont vu leurs noms sur la liste des radiés ,en cas de radiation, on ne pourra rien faire pour les enseignants

  • La pression des parents de certains enseignants qui leur demandent de reprendre les cours pour subvenir aux besoins de la famille.

  • Lisez ci-dessous le communiqué

Les commentaires sont fermés.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus