Violences à Mali : Enfin le colonel Issa Camara à la barre!

Le procès des violences de Mali, en Moyenne Guinée, entre militaires et civils en 2016, a ouvert ses portes ce lundi au tribunal de première instance de Labé, chef-lieu de la région.
Appelé à la barre, le colonel Issa Camara, chef du bataillon d’infanterie de Mali et coordinateur de la frontière nord-ouest a pris la parole pour nier en bloc les chefs d’accusations portées contre sa personne.
Lorsque le procureur militaire lui a posé la question sur sa présence à cette audience, son avocat Me Sidiki Bérété s’est invité dans la danse pour désorienter le procès, soulignant quelques défaillances qui empêchent son client de comparaitre devant ce tribunal.
A l’en croire, si le colonel devrait être jugé c’est par un militaire plus gradé ou par quelqu’un qui a le même grade que lui.
Du berger à la bergère, le procureur militaire le commandant Damaro répliquant à Me Bérété relève que ses exceptions soulevées sont tirées d’anciens textes. Avant de préciser qu’avec les nouveaux textes, même un civil peut juger un militaire s’il y a infraction. Finalement une deuxième pause de 20 minutes a été observée à14 heures 30.
Nous y reviendrons.

Mediaguinee

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus