Expulsion de l’ancien ministre Siaka Barry,le Prefet de Siguiri donne sa version…

Accusé d’être le cerveau principal de l’expulsion de l’ancien ministre Siaka Barry du stade préfectoral de SIGUIRI, Le préfet Ibrahima Kalil Keita relate ici sa version des faits.

Monsieur le préfet : Il semblerait que vous êtes derrière l’expulsion de l’ancien ministre des Sports du stade préfectoral de Siguiri. Qu’est-ce qui s’est réellement passé au stade puisque vous y étiez ?

« Écoutez Monsieur le Journaliste ,Siaka Barry ne m’a pas appelé, je ne savais pas qu’il venait à Siguiri. On ne l’a jamais prévu dans notre programme, on a fait trois réunions préparatoires. Nous avons fait diffuser des communiqués à travers les quatre radios et à la télévision Faso TV. Son arrivée n’a jamais été programmée. On a été surpris d’entendre que Siaka est arrivé, moi je ne l’ai pas vu. Il y a eu certainement des jeunes à l’entrée, qui ont dit que les gens ne veulent pas qu’il entre. Moi j’ai dit que je ne veux aucun incident. S’il est là, il n’est pas notre invité, mais il peut entrer et s’asseoir comme tout autre citoyen. C’est après qu’on m’a raconté qu’il a été chassé, les bruits venaient de partout. Je suis très surpris. Siaka est un jeune qui m’a toujours respecté. Il a été remplacé, mais il n’a pas été condamné. Alors, nous n’avons nullement besoin de l’agresser. Sow Bantama est un grand militant qui est dans les cœurs des militants du RPG. Quand les gens du RPG ont vu Siaka s’introduire comme ça de manière improviste, cela a suscité des réactions sur place. Je n’ai jamais donné l’ordre de l’expulser. C’est exactement comme ça que ça s’est passé»

Pour le reste, je n’en sais rien conclut le préfet joint par nos soins.

Actuconakry.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus