Massacre de 2009 en Guinée : les ONG exigent la clôture de l’instruction d’ici 2 mois

En Guinée, des organisations de défense des droits de l’homme et des victimes exigent le bouclage de l’instruction judicaire sur le massacre du stade de Conakry en 2009 avant le huitième anniversaire, le 28 septembre. 
   « Nous pensons qu’il est temps que l’instruction judiciaire initiée en février 2010 se termine« , a déclaré Florent Geel le responsable Afrique de la Fédération internationale des droits de l’homme (FIDH), à l’occasion d’une rencontre avec de presse dans la capitale guinéenne, Conakry.
   Dans un communiqué conjoint repris par AfricaNesw, la FIDH et d’autres ONG, dont l’Organisation guinéenne de défense des droits de l’homme (OGDH) et l’Association des victimes, parents et amis du 28 septembre 2009 (Avipa), décalent avoir mené, cette semaine, une mission en Guinée pour exiger «la clôture de l’instruction judiciaire avant le 28 septembre».
   Ces organisations jugent aujourd’hui le dossier suffisamment complet «pour le fermer et le renvoyer devant un tribunal, devant des juges qui vont devant le peuple guinéen juger de la culpabilité ou de l’innocence d’au moins 14 personnes qui sont déjà inculpées dans ce dossier, dont l’ex-président Moussa Dadis Camara», a laissé entendre Florent Geel.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus