Médias : Une décision de la HAC tombe contre la Télévision Evasion Guinée

DECISION
N°006/SP/ HAC/ 20 Juillet 2017
Portant mise en demeure de la Télévision Evasion Guinée
Vu la Loi Fondamentale en ses articles 7 et 125 ;
Vu la Loi Organique L2010/002/ CNT du 22 juin 2010 portant sur la liberté de la presse ;
Vu la Loi Organique L2010/003/CNT du 23 juin 2010 portant attributions, organisation, composition et fonctionnement de la Haute Autorité de la Communication ;
Vu le décret n° 034/PRG/SGG du 10 mars 2015 portant confirmation de lélection de la Présidente de la Haute Autorité de la Communication et nomination des membres de cette Institution ;
Vu le décret No D/2017/002/PRG/SGG du 10 Mars 2017, portant nomination de deux Commissaires à la Haute Autorité de la Communication ;
Constatant que dans son journal télévisé de 20 heures du 14 Juillet 2017, Evasion Guinée a opposé un extrait du discours du Président Alpha CONDE à celui qu a tenu le Président français, Emmanuel MACRON lors du Sommet du G 20 ;
Constatant que les mots « raciste » et « machiavélique », n’ont jamais figurés dans le discours du Président de la République le Professeur Alpha CONDE, à l’occasion de la journée internationale de la jeunesse, tenue à Ndjamena au Tchad, le 29 juin 2017 sur le thème « tirer profit du dividende démographique en investissant pleinement dans la jeunesse » ;
Attendu que la Haute Autorité de la Communication, selon les articles 2 et 4 de la Loi L/2010/003/ du 22 Juin 21010, veille entre autre, au respect de l’éthique et de la déontologie;
Attendu que le traitement comparatif réservé à cet élément s’apparente à une volonté de manipulation de l’opinion publique par limage et la parole ;
Attendu que les deux discours ont été tenus en des lieux différents et en des circonstances différentes ;
Attendu qu’au cours de son audition en commission à la HAC le 18 Juillet 2017, Monsieur NFaly GUILAVOGUI, Rédacteur en Chef du Journal télévisé d’évasion Guinée, na pu justifier le choix de l’angle du traitement réservé à l’élément incriminé et, qu’il na pas pu non plus établir un lien entre les deux discours ;
Attendu que, eu égard à ce qui précède, des mesures appropriées à l’encontre de la Télévision Evasion Guinée doivent être prises ;
La Haute Autorité de la Communication, réunie en séance plénière extraordinaire le Jeudi 20 Juillet 2017, après avoir examiné le contenu de l’élément informatif incriminé, a délibéré conformément à la loi ;
Par ces motifs :
Déclare que la Télévision Evasion Guinée a violé :
les dispositions de la Loi Fondamentale dans son préambule et en son article 7 ;
Les règles de l’éthique et la charte déontologique des Journalistes de Guinée ;
En conséquence, la Haute Autorité de la Communication :
Adresse une mise en demeure à la Télévision Evasion Guinée, de rétablir les faits tels qu’ils se sont déroulés dans le temps et dans l’espace ;
Ordonne la notification de la présente décision à la Direction de la Télévision Evasion Guinée, à toutes les Associations de presse, notamment lURTELGUI.
La présente décision sera publiée au Journal Officiel de la République.
Délibérée lors de sa séance plénière extraordinaire du 20 Juillet 2017, tenue à Conakry ;
Ont siégé :
1 Mme Martine CONDE, Présidente ;
2 Mme Hawa Camille CAMARA, membre ;
3 Mr. Oumar Yacine BAH, membre ;
4 Mr Ousmane CAMARA, membre;
5 Mr. Mory FOFANA, membre;
6 Mr. Sékouna Keita, membre;
7 Mr Ibrahima Sory CAMARA, membres
8 Mr Mamady KEITA, membre.
Conakry, le 21 Juillet 2017
Pour la Haute Autorité de la Communication
P/ La Présidente
P/O Le Président par intérim
Le Commissaire El Hadj Ousmane CAMARA

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus