A la découverte de cette image écorchée de la Chine par des médias ! (Constat de Sidimé Alpha Kabinet)

Au cours des années 70, un écrivain occidental du nom Charles Péan a écrit un ouvrage intitulé : Quand la chine s’éveillera, le monde va trembler. Il ya aujourd’hui 42 ans que ce français faisait cette superbe analyse, que l’on pourrait même qualifiée de prophétie. Qui ne se souvient pas du courage et du patriotisme de ce grand peuple travailleur et discipliné. Sorti des affres de a colonisation japonaise, la chine a pérégriné sur le chemin de la conquête du bonheur et a fini par se hisser au sommet du monde. Technologiquement, techniquement, ce grand pays est à la pointe de tout, il n’a jamais cessé de venir au secours des peuples opprimés d’Afrique.
La chine a été depuis toujours le soutien et l’ami des peuples africains qu’elle a toujours assistés sur tous les plans.
De nos jours ce pays ami est présent dans tous les pays africains, il aide le continent noir à se défaire de l’obscurantisme, de la pauvreté et du sous développement. C’est pourquoi il est devenu aujourd’hui le partenaire privilégié des Etats africains, il est présent sur tous les fronts et tous les chantiers.
Ce privilège voire même cette hégémonie chinoise ne plait pas toujours aux médias occidentaux qui ne cessent de présenter cette grande chine sous un visage hideux. La presse occidentale donne des images erronées de la Chine, elle tente de dénigrer tout ce que fait ce pays pour le continent. Les ouvriers chinois qui viennent travailler en Afrique sont vus par cette presse occidentale comme des prisonniers qui viennent purger leur peine. Il faut que la presse occidentale cesse d’intoxiquer ou d’abuser de la crédulité des gens.
Si les conditions exigées par le monde occidental pour corriger ce qu’il nous a fait subir, les africains sont désormais libres de faire recours à leur ami de tout le temps, la Chine. Le peuple chinois n’a jamais été un peuple colonial, comme les africains, il a connu les déboires de la colonisation.
Il ne peut qu’assister les peuples noirs à se dépêtrer des méandres du sous développement. Cette fulgurante ascension de la chine dans le domaine scientifique, technique et technologique fait largement peur aux occidentaux. La Métropole occidentale est en train d’assister impuissante à la montée vertigineuse de la présence chinoise sur le continent. Cette raison pousse alors les médias occidentaux à une vaste campagne de dénigrement, afin de maintenir les peuples noirs sous leur emprise.
Les temps ayant changé, le monde n’est plus cette polarisation de l’après guerre : la guerre froide. Cette douloureuse époque qui a vu la bipolarisation du monde est désormais devenue un souvenir lointain. Aujourd’hui l’Afrique veut un changement dans les règles de la coopération, elle veut maintenant d’un partenariat gagnant-gagnant. Elle ne veut plus de cette politique du cavalier et du cheval, avec l’exploitation des ressources à leur unique profit.
D’un côté on dénigre la chine, de l’autre côté, les investisseurs occidentaux se précipitent vers ce pays en délocalisant même leurs industries. Plusieurs pays européens et même les USA travaillent dans les capitaux chinois. La chine n’est plus ce pays que les médias occidentaux s’évertuent à présenter comme étant le plus mauvais et le plus dangereux pour l’Afrique.
Le progrès réalisé par ce grand pays ami de l’Afrique le met au cœur de la coopération dans tous les pays du continent africains. Le dénigrement des médias occidentaux ne fait que consolider la conviction des africains à coopérer avec la Chine. En Guinée, on ne demande pas mieux vu la qualité et l’envergure de leur présence dans le pays, les chinois ont réalisé et sont encore en train de réaliser de grands chantiers. On peut citer à titre illustratif : le barrage de Kaléta, le stade omnisport de Nongo, la route Boffa – Kollaboui, l’autoroute de Coyah et le barrage hydroélectrique de Souapiti.
L’Europe colonialiste n’a plus la main mise sur les pays africains. Si elle pense que ce continent est sa chasse gardée, elle doit savoir que l’on est en 2017 et non en 1885. les médias occidentaux ont tout intérêt à bien présenter ce pays car, l’on a fini par comprendre cette politique d’isolationnisme perpétrée contre la Chine. Les pays africains ont de leur côté compris qu’ils ne sauraient gagner mieux qu’avec les chinois qui savent réellement ce de quoi ils ont besoin.
Les occidentaux ont intérêt à revoir leur position car désormais on doit compter avec la chine.
Sidimé Alpha Kabinet, Journaliste Depuis Pékin / Tel : 0086 15 65 28 12 857
E-mail : actuconakry@gmail.com
2 commentaires
  1. Diakité Mariama dit

    Un journaliste talentueux et professionnel qui oeuvre pour le bien-être de tous les Guinéens et j’avoue qu’il est loin d’être un journaliste vendu et corrompu. Bravo.

  2. Docteur thierno alhassane diallo dit

    Magnifique texts, congratulation

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus