Immigration : Le calvaire d’un guinéen dans les prisons libyennes ( Temoignage pathétique)

Un jeune ressortissant de Sanfina ( village situé à 15 km de Kankan ) témoigne ici dans nos colonnes le vécu des candidats à l’immigration sur les côtes libyennes.
Pour Abraham Sanfina Diakité ,la Libye c’est plus que l’enfer pour nous candidats à l’immigration.

Nous reproduisons textuellement ce qu’il a envoyé.
Lisez.
<<Je suis Abraham Sanfina Diakité de la Guinée-Conakry,plus précisément du village de Sanfina à 15 kilomètres de Kankan,candidat à l’immigration pour l’Europe.
Je voulais attirer ton attention sur une situation grave, très grave même. Au moment où je suis entrain de t’écrire, je suis en Algérie .
En effet, je viens de faire 27 jours de prison en Libye.
Arrivé en Libye la nuit du 20 mars passé, nous avons été interceptés par la marine Libyenne le 05 mai à 23 heures précises .
Ainsi,nous avons été emprisonnés le 06 Mai dans une des prisons de Zouara puis,transférés le 07 dans une prison de Gharyan située à 80 kilomètres de la capitale Tripoli où j’ai passé 27 jours avec certains guinéens.
Mais, ce que j’ai subi, durant ces 27 jours,ce passe de commentaire.
Dans cette prison de Gharyan,avant un camp de l’OIM (Organisation Internationale des Migrants),transformé en un véritable enfer,j’ai trouvé une centaine de jeunes guinéens incarcérés dans des conditions extrêmement dégradantes,horribles et inhumaines.
Certains parmi eux,y ont fait plus de 11 mois dans ces conditions inhumaines,sans traitement, sans médicament et sans nourriture saine.
J’ai demandé à un Jeune de Mamou qui m’avait dit qu’il a fait huit (8) mois dans cette situation là-bas. Et il m’avait aussi dit qu’on l’avait informé qu’il y avait 86 autres guinéens avant notre arrivée.
Et moi,dans mon groupe, il y avait six (6) guinéens plus moi.
Imagine un peu mon frère ,22 personnes dans un conteneur sous cette haute température du Sahara…….
Beaucoup sont morts suite aux mauvais traitements que les Libyens nous infligeaient.
À chaque un jour ou deux,ils(les Libyens) sortaient des corps pour aller les jeter sur le désert. Je dis bien sur le désert.
En plus des guinéens, j’ai vu beaucoup de jeunes ouest africains. Certains ont fait 7, 8 et d’autres même 11 mois dans ces conditions.
Le pain 1000 qui a une dimension d’un pain de 1000 francs guinéens, est donné à chaque détenu pour 24 heures.
Ma libération de cette prison a été obtenue à 2.000 Dinars Libyens,l’équivalent de plus de 10.000.000 de francs guinéens.
Celui à qui j’ai donné cet argent pour me sortir de la Libye, c’est lui qui m’avait sorti de la prison le 2 juin passé.
Je me suis retourné en Algérie dans la nuit du 15 Juin et le 21,je suis rentré à Alger où je suis entrain de me débrouiller présentement.
Dès que j’aurais le transport, je retournerai en Guinée.

Pour terminer, je dirai à tous les Jeunes guinéens et à ceux de l’Afrique de l’Ouest «  » ITALIE OUI .MAIS PAS PAR LA LIBYE  » car,les Libyens sont pires que l’eau de la méditerranée.
Abraham Sanfina Diakité,Candidat pour l’Europe.
Actuconakry/ Email : actuconakry @gmail.com
1 commentaire
  1. Sanfina Diakité dit

    Merci a actu Conakry .

    S’il vous plaît, il faut appeler ces personnes pour leur dire que leurs ne sont pas mort .
    Mais qu’ils sont en prison en Libye.

    664-24-62-71 de la part de Sadjö (il m’a dit qu’il est de Pörêdaka ,si je ne me trompe).

    622-59-64-14 de la part de Alpha Kanté (Un ancien étudiant du CFP/Matoto).

    623-70-20-07 de la part de Bakary Sidibé (il était en Algérie et après il est allé en Libye).

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus