Bah Oury fait des révélations troublantes, Cellou m’a dit qu’on va se venger…..

ça fait l’effet d’une bombe. Le vice-président -écarté- de l’UFDG a fait une troublante révélation sur le chef de file de l’opposition guinéenne Cellou Dalein Diallo, challenger d’Alpha Condé en 2010. Interrogé par une radio web [Libreopinion], Bah Oury soutient que Cellou Dalein Diallo l’a appelé un soir de 2010 après son agression à Dixinn par le général Sékouba Konaté (alors président de la transition) pour lui dire de se calmer, »on va se venger après ».
« (…) J’ai reçu des menaces verbales, j’ai reçu des menaces physiques, j’ai été bousculé. Ils m’ont poussé dehors comme un malpropre au vu et au su de Cellou Dalein qui n’a pas levé un petit doigt, jusqu’à me mettre dans la Jeep qui était garée dehors. Il a fallu que Hadja Halimatou [épouse de Cellou Dalein] qui a été interpellée par Kadé Bâ, la fille de doyen Bâ Mamadou qui était à l’intérieur de leur maison, qui voyait tout par la fenêtre pour que Hadja Halimatou aille dans son salon pour leur dire: « vous vous asseyez là alors qu’ils [les gardes du général Konaté] sont entrain d’emmener Bah Oury.  (…) Et après, le soir, il m’appelle: « WADHEIN DOYE, EIN YOTOTO, EIN GAGNOTO, etc. » [faisons doucement, on va se venger après, on va gagner] avec des paroles mielleuses. (…) Je n’ai pas voulu dire quoi que ce soit à l’époque.  (…) Parce que tout ce que j’allais dire ce jour là  allait être interprété par la suite comme quoi c’est Bah Oury qui a empêché Cellou Dalein d’avoir le pouvoir. Je dis haut et fort aujourd’hui à tous ceux qui sont militants de l’UFDG que c’est ce jour-là que Cellou a perdu le pouvoir en République de Guinée, parce qu’il a montré qu’on peut s’attaquer à ses responsables de premier rang, à l’intérieur de sa concession, lorsque ça ne le concerne pas, il ne lève pas le petit doigt. A partir de ce moment de là, les gens ont dit qu’il n’était pas apte pour être le président de la République, car il ne peut pas réagir. Donc il n’est pas apte à diriger. Le même jour, quand Sékouba Konaté est parti chez Alpha Condé, Alpha Condé ne s’est même pas lever pour le saluer. Il lui a tendu la main en lui disant: « DOKHO » (en soussou: « assieds-toi »). Alpha Condé a montré un leadership supérieur à ce que Cellou Dalein a montré ce jour-là. C’est ce jour-là que les combats pour les élections présidentielles ont été perdus. Perdus par la faute de qui? Vous le savez […] »…

Avec Mediaguinee

1 commentaire
  1. Bangoura dit

    Bah oury a perdu le nord

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus