Guinée : Serait-on en manque de spécialistes en environnement dans le pays ?

Aujourd’hui le problème environnemental est devenu un phénomène mondial qui intéresse l’ensemble des états de la planète. C’est dans ce souci que l’Etat guinéen a très tôt doté son système éducatif des institutions professionnelles et universitaires dans le domaine environnemental. Depuis belle lurette donc des cadres formés dans cette option se retrouvent en grand nombre dans le lot des diplômés. C’est dans le cadre de la redynamisation de ce secteur vital assiste aujourd’hui à la formation des agents conservateurs de la nature à la formation commune de base, pour les rendre plus responsables et mieux outillés.
Dans le département de l’environnement on y rencontre un paradoxe qui pousse au questionnement suivant : Pourquoi créer des institutions de formation en spécialité environnementale si les cadres appelés à la gestion du dit département ne sont pas des spécialistes ? En effet le ministre de l’environnement, le secrétaire général, le chef de cabinet sont tous spécialistes de droit.
Pourquoi ne pas choisir les spécialistes de l’environnement pour mieux gérer ce département. Il est vrai que le poste de ministre n’est pas technique mais plutôt politique cependant, l’expérience a prouvé qu’un ministre qui n’a pas la formation adéquate de son département conduit souvent à des ratés. Le cas le plus illustratif a été celui de l’enseignement pré universitaire.
Pensons dorénavant à ne choisir que  des spécialistes pour conduire les destinées des départements. Surtout au département de l’environnement où cette discrimination est courante. Des cadres formés dans ce domaine qui n’ont pas la chance de mettre au service du peuple leurs connaissances scientifiques de l’environnement. Si ces cadres ne sont formés que pour orner la rue et gonfler le taux des chercheurs d’emploi, il serait préférable de fermer ces institutions de formation. Dans tous les cas si tout le cabinet n’est constitué que de cadres ayant fait le droit, il va sans dire que ce département manquera de clairvoyance dans l’analyse des problèmes environnementaux.
Juste un regard

Actuconakry.com / Tel : 622 56 56 67

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus