Affaire dîner de Thierno Monenembo à Paris : Les petits Hommes ne pourront jamais grandir ! // Tribune//

Quand vous montrez l’or à celui qui ne le connait pas, il estimera qu’on peut en faire un coupe-coupe dit une sagesse africaine. Les petits hommes ne peuvent jamais grandir quelle que soit la circonstance dans laquelle vous les placés. C’est même ridicule de voir ou d’entendre un Tierno Monenembo rejeter une invitation au diner présidentiel offert par le chef de l’Etat français, prétextant qu’il ne mange pas avec ceux qui mangent l’Afrique. Cela prouve à suffisance son étroitesse d’esprit et sa haine viscérale qu’il a non pas contre François Hollande mais, le Pr. Alpha CONDE Président de la République de Guinée. Il faut avoir atteint une certaine maturité, un certain échelon social pour se sentir à l’aise dans un tel milieu. Les hommes de conditions sociales inférieures n’apprécient jamais les choses à leur juste valeur, ils les appréhendent toujours à travers le prisme de leur maître.
 Ce fameux écrivain excelle trop souvent dans l’expression d’une haine qu’il a longtemps nourrie contre les différents régimes qui se sont succédé en Guinée. Rien qu’à le lire on sent sourdre ce mépris, cette insatisfaction qui ronge ses entrailles, qu’il a du mal à digérer et qui le poursuivra toute sa vie. Il aurait voulu que son mentor soit à la place qu’occupe le Pr. Alpha CONDE mais, Dieu qui est justice ne l’a pas voulu. Le chef de l’Etat guinéen est un grand homme, il ne traine aucune casserole derrière lui, il est blanc comme neige face à sa patrie qu’il aime viscéralement. Pendant plus de quarante d’opposition et de combat politique, cet homme n’a jamais dénigré son pays. Il a au contraire mis en exergue et de façon loyale les dérives des régimes.
 Monenembo dit ne pas vouloir manger avec ceux qui mangent l’Afrique mais, il accepte de manger avec ceux qui mangent la Guinée. Face aux multiples scandales économiques et politiques causés par ceux qu’il prétend soutenir, il a donné sa langue aux chats. Nulle part dans ses écrits avec la fécondité verbale qu’on lui reconnait, il n’a évoqué la disparition du chemin de fer, le bradage de l’usine de Fria, la vente des avions symbole de notre souveraineté. Le bon sens veut que l’on réfléchisse à ce que l’on dit et à ce que l’on fait. Feu Ahmed Sékou Touré a dit : l’homme se juge par ce qu’il dit et par ce qu’il fait. Si ce qu’il dit est contraire à ce qu’il fait, on le juge alors par ce qu’il fait.
 Cette position de Monenembo n’étonne pas car, il est ce qu’il est : haineux et égocentrique. Il pense être meilleur à tous, sans lui ce pays ne connaitra jamais le bonheur, ce qui est faux. Qu’on le veuille ou pas le Pr. Alpha CONDE et son ami François Hollande ont apporté quelque chose de nouveau dans la vision globale de l’Afrique. Il faut être un apatride comme Monenembo pour ne pas se réjouir de voir le tricolore guinéen sur la plus célèbre avenue du monde : les champs Elysées. Il n’est qu’un simple individu à qui on a voulu faire honneur pour lui montrer que la grandeur humaine se mesure par la clarté du cœur. Tant que vous continuerez à nourrir de la haine pour vos semblables, vous demeurerez toujours petit et médiocre.
     Si jamais on vous voyait à cette table, cela allait ternir quelque peu l’image de cette visite historique et grandiose. Il faut le savoir que les langues se seraient déliées pour vous dénoncer et vous stigmatiser dans votre attitude. En tout cas pour tous ceux qui vous connaissent, vous ne méritez pas un tel honneur. Tous les guinéens qui ont une fibre patriotique veulent aujourd’hui revenir au bercail car, le Pr. Alpha CONDE est un démocrate, un homme de pardon. Il l’a prouvé et continue de le prouver. Mais dis-moi qui tu hantes je te dirais qui tu es, cela suffit pour situer ce fameux écrivain plein de haine. L’Afrique a connu de grands écrivains qui ont dénoncé les dérives des politiciens : Jazz et vin de palme de Emmanuel Boundzeki Dongala en est une parfaite illustration. Quand un écrivain écrit pour assouvir sa haine et matérialiser sa position partisane, il cesse d’être crédible.
 Parler mal de Sékou Touré, de Lansana Conté ou de Alpha CONDE ne fera jamais votre bonheur.il est préférable de dire la vérité rien que la vérité, c’est en cela que vous pourrez vous immortaliser. Les voies du Seigneur sont insondables. Quand l’éternel Allah décide, ce n’est pas un individu qui pourra s’y opposer. Monenembo n’a qu’à savoir que : « l’homme qui s’apprête à traire une lionne, n’a que faire des bourdonnements d’une mouche. »
Continuez à manger du pourri, c’est ce qui vous convient de mieux.

Par Lonceny Deen /Tel : (+224) 666 08 35 26

 
2 commentaires
  1. Mademoiselle Fifi dit

    Franchement dire que Tierno Monenembo est haineux c’est mal le connaitre et n’avoir pas lu ses livres qui sont heureusement son meilleur passeport pour se faire apprécier dans le monde entier! Il est un homme libre sans frontières et n’a jamais léché les pieds de personnes. La preuve : il est extrêmement modeste et ne vit que de ses livres et de ce qu’il a fait comme professeur de bio chimie. Son refus de diner avec deux présidents en exercice n’est que la preuve de sa liberté de penser, il ne cherche même pas à être célébré comme certains écrivains africains que l’on voit partout.

  2. prech montana dit

    Evidemment que ce Mr Deen, va lui Deener avec son patron de pigeon voyageur. Tierno monénembo quoi qu’il en soit reste sous bottes et dit ce q’il pense devant n’importe quelle personne; bravo mr Tierno.Deen si t’as rien dire, chuuuuuuuuut bouffon

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus