Massacres du 28 Septembre 2009 en guinée : le Président Alpha Condé se confie….

En marge de la visite d’Etat à Paris, le Président guinéen multiplie les entretiens avec la presse.

Sur cet autre sujet évoqué par nos confrères du journal la liberation, Alpha Condé est catégorique

« Le procès du massacre du 28 septembre 2009 [au stade de Conakry, où 150 opposants ont été tués et 110 femmes violées] se tiendra-t-il en 2017 ?
La justice en Guinée est indépendante. Mon rôle est de lui donner les moyens matériels de pouvoir faire son travail.
Mais certaines des personnes inculpées sont toujours libres, et toujours en poste…
Inculpé ne veut pas dire coupable. En droit, la liberté est le principe, la prison l’exception. Quand il y a un danger de fuite ou un risque pour la population, on emprisonne, sinon, on convoque. Pourquoi les priver de leur liberté, s’ils ne sont pas nuisibles ? Beaucoup de gens sont accusés à tort dans cette affaire. Certains n’étaient même pas à Conakry. On verra bien qui est coupable ou non lors du jugement. »

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus