Alpha Condé tire sur la France

Le président guinéen en a marre de la politique française. Lui, c’est Alpha Condé. Alpha Condé est aussi le président en exercice de la Conférence des chefs d’État de l’Union africaine (UA).
Alpha Condé a dit haut et fort sans hésiter : « il nous faut couper le cordon ombilical avec la France ». Il invite ses collègues à se considérer comme des africains. Pour le président guinéen, la CEDEAO a beaucoup avancé dans l’intégration économique mais zéro sur l’intégration politique.
« Nous sommes en retard par rapport à la SADEC et l’Afrique de l’est au point de vue de l’intégration politique parce que nous sommes encore un peu trop attachés à l’ancienne puissance coloniale. Coupons le cordon ombilical avec la France et soyons africains » a soutenu Alpha Condé.
En réalité, le président en exercice de l’Union Africaine n’a pas mâché ses mots. Il a totalement haussé le ton pour tirer sur la France. Alpha Condé a dénoncé ouvertement le comportement de la France. En outre, il ne s’entend plus avec la France. Il fait une invite aux Africains et surtout l’élite à clamer désormais leur souveraineté.
Il n’a pas fait la dentelle à la 2è conférence internationale sur l’émergence de l’Afrique à Abidjan, en Côte d’Ivoire. Dans son discours, il a clairement exprimé son désamour de la politique française en Afrique avant de faire une invite aux africains et surtout à l’élite à clamer désormais leur souveraineté. En tout cas, dans les réseaux sociaux on salue hautement le discours d’Alpha Condé.
Alassane Ouattara : « J’ai oublié de dire à Alpha que nous sommes en direct ». En réponse, ce dernier fustige : « Alassane, moi j’assume ce que je dis ».

Avec africtelegraph.com

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus