Guinée : Le Président de l’Assemblée Kory Kondiano chercherait-il des poux dans la tête de Paul Moussa ?

Depuis quelque temps, le nom de Paul Moussa Diawara est devenu une ritournelle. L’émergence de ce jeune homme sur la scène politique semble nuire aux intérêts et à l’hégémonie  de certaines personnes du camp présidentiel. Après les propos peu orthodoxes de Bantama Sow qui l’aurait traité même de cinquième colonne, voici maintenant Claude Kory Kondiano qui s’acharne à son tour contre lui.
Pour de nombreux guinéens Paul Moussa Diawara est ce jeune cadre qui a offert le premier emploi à des dizaines de jeunes compatriotes au niveau de sa structure l’OGP.
D’ailleurs il faut lui reconnaître le mérite d’avoir tiré ce service de sa léthargie, un service avant mal connu, dont on ignorait les immenses possibilités de recettes. C’est encore lui qui a su fédérer l’ardeur des jeunes et les inviter à soutenir le programme de société du Pr. Alpha CONDE.
On se demande vraiment pourquoi peut-on en vouloir à une telle personne, si on ne craint pas qu’il mette en exergue certaines réalités inconnues du grand public. Il a mis un frein aux farces du dindon politique Jean Marc Telliano à Kissidougou et Guékédou. Voir alors un élu du peuple, Président de l’assemblée nationale par surcroit s’acharner contre Paul Moussa Diawara prouve à suffisance qu’il est devenu réellement gênant pour certains. Quand Claude Kory Kondiano demande de se méfier de lui qu’il est un allié dangereux, et qu’il n’a pas voulu fondre son parti  dans le RPG, cette raison ne tient pas la logique politique. Claude Kory Kondiano aurait-il oublié ce que sont devenus des leaders des partis fondus dans le RPG en l’occurrence le FUDEC et le parti PLUS de François Louncény Fall et Ousmane Kaba ?
Feu Ahmed Sékou Touré nous a enseigné : « La valeur d’un homme se mesure par le degré de son utilité sociale ». Personne n’ignore les conditions dans lesquelles Claude Kory Kondiano a été porté à la tête de l’assemblée nationale. Une liste de jeunes cadres du parti lui a été soumise pour l’obtention de leur premier emploi qu’en a-t-il fait ? Il a fallu la menace de ces jeunes pour qu’il signe ce dossier après deux ans de tergiversation. Et d’ailleurs l’essentiel des personnes retenues venaient de sa préfecture natale or, Paul Moussa Diawara a donné de l’emploi à des dizaines de jeunes au niveau des structures déconcentrées de l’OGP. Dans toutes les directions Régionales on rencontre plus d’une dizaine de jeunes à qui il a donné de l’emploi sans condition d’ailleurs.
Au lieu de s’acharner contre un jeune dégourdi pour le pays et pour le parti, Claude Kory Kondiano ferait mieux de s’occuper des multiples et véritables problèmes qui minent son institution. Il ne gagnera rien à vouloir nuire à l’image de ce jeune Paul Moussa Diawara qui a réellement la force des arguments en sa faveur. Sa forte personnalité et son savoir-faire ont permis aujourd’hui à l’Etat de récupérer des milliards de nos francs à l’OGP. La gestion de l’espace publicitaire et de la publicité elle-même a connu une véritable avancée significative avec ce jeune guinéen. Son refus de se laisser marcher sur les pieds quant à la gestion des fonds générés lui rend indésirable pour certaines personnes.
Paul Moussa Diawara est devenu la bête noire pour certains dont le sommeil est troublé par la seule évocation de son nom. Qu’on laisse ce jeune travailler pour le bonheur de notre pays, la droiture et la justesse de son combat le rendent invincible. Comme un roc, toutes les attaques partisanes et claniques s’écraseront à ses pieds. Celui qui a ses mains tenues par Dieu n’a pas à avoir peur des manigances de personnes mal intentionnées. La seule arme dont dispose Paul Moussa Diawara est son pragmatisme.
En vérité, les actes disent long et mieux que la parole, arrêtons  donc de nuire aux bonnes personnes

Demba Keita, Militant responsable de Section RPG /Tel: 657 36 36 26

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus