RPG : Le dessein inavoué de Bantama SOW ….. ! (Coup de Gueule )

Depuis un certain temps, un vent d’incompréhension, de lutte hégémonique souffle au sein du parti présidentiel. Cette situation inconfortable plonge les militants dans les méandres des réflexions parfois subjectives, qui les opposent souvent en fonction de leurs intérêts. Ejecté de l’équipe gouvernementale par manque de résultats et d’incompétence, celui qui, au moment où il était aux affaires venait difficilement au siège, veut aujourd’hui prouver qu’il est le fondateur du RPG.
Ses actions cavalières, ses interventions boiteuses face à certains problèmes internes et nationaux. Pour les observateurs aguerris, Bantama Sow à l’intention de phagocyter les autres cadres du parti, pour s’en arroger la présidence. Ses agitations lors des assemblées hebdomadaires du parti, témoignent clairement de ses intentions hégémoniques.
Sinon comment expliquer son opposition avec Malik Sankhon, M’Bany Sangaré, Paul Moussa Diawara et autres caciques du parti.
Bantama Sow ne peut aucunement réclamer la paternité de ce parti mieux, il ne peut pas donner des leçons de conduite à des gens dont le militantisme est plus vieux que lui.  Il pense aimer le Pr. Alpha CONDE plus que tout le monde, ce qui est contraire à la réalité. En toute chose il fait usage d’une intimidation pour influencer à cause de sa position sociale. Sans le cacher, le sieur Bantama Sow se bat pour occuper la présidence du parti. C’est ce qui explique sa hargne contre les autres du parti,  qui le connaissent et qui ne peuvent en aucun cas cautionner une telle dérive en l’élevant à ce poste.
Paul Moussa Diawara rien que lui, à cause de tout ce qu’il a fait pour tirer des givres de l’oubli  l’OGP se trouve confronté au bellicisme de Bantama Sow. Lors de l’assemblée générale du parti, il a empêché Paul Moussa Diawara de parler pour dire ce qui se passe en réalité. Bantama SOW doit savoir que nombreux sont ceux qui ont perdu la vie, l’emploi à cause de leur conviction politique. Donc il ne peut pas surgir comme le diable de la boite pour s’arroger la présidence du parti. Nous sommes en démocratie, il ne sert à rien de faire de la violence langagière pour s’adjuger une hégémonie que tous condamnent. Aujourd’hui il s’insurge contre les autres cadres du parti et, si on ne met pas fin à cette mégalomanie de Bantama Sow, il finira par braver un jour le Pr. Alpha CONDE.
Bantama Sow n’est pas le fondateur du parti, mieux il n’est qu’un simple militant qui a bénéficié des largesses de son mentor. Il a eu de la compassion pour lui au moment où il le fallait. Mais avant lui d’autres ont été ségrégués, marginalisés, menacés et tués,  ils sont légion à ne pas être reconnus pour bénéficier d’un quelconque avantage. Donc il a intérêt à mettre de l’eau dans son vin, nous confiait un militant des premières heures. On a l’impression qu’il en quête des intérêts c’est le but de ses agitations. Si vraiment il se battait par conviction, il n’aurait jamais adopté un tel comportement.
Les cadres du parti ont intérêt à se ressaisir pour éviter une éventuelle implosion du parti.
Mohamed Lamine Magassouba depuis Siguiri  /Tel : 657 36 36 26

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus