L’assassin du muezzin décapité de la grande mosquée de Man serait un guinéen (Vidéo)

Le samedi dernier, un individu du nom de Doumbia Yacouba âgé de 23 ans a fait irruption aux environs de 4 heures du matin dans l’enceinte de la grande mosquée de Man dans l’ouest ivoirien et s’est attaqué à coup de couteau au muezzin El Hadj Dramane Doumbia.

L’assassin a porté plusieurs coup d’arme blanche au muezzin jusqu’à ce que ce dernier succombe à ses blessures. Après son crime, Doumbia Yacouba est resté assis sur le muezzin le soumettant à une mortification jusqu’à ce que des fidèles musulmans de la mosquée  arrivent  à le maîtriser et à  le remettre aux autorités policières de la ville. Ci-dessous, la réaction du forcené qui dit qu’il vient de Gbèké, dans N’zérékoré, une ville au sud de la Guinée…

L’assassinat du muezzin de la grande moquée de Man n’est pas une attaque terroriste, a démenti lundi soir, le ministère d’Etat ivoirien, ministère de l’intérieur et de la sécurité à travers un communiqué rapporté sur les antennes de la Radiodiffusion télévision ivoirienne (RTI -Service public).
«Le gouvernement condamne l’exploitation tendancieuse de ce drame en violation du respect dû à la dépouille et à la famille», a dénoncé le communiqué précisant que l’assassin, le nommé Doumbia Yacouba souffre d’une crise de démence.
Les autorités se sont, par ailleurs, insurgés contre le traitement de ce crime par certains organes de presse  qui dénote d’une « volonté de choquer et traumatiser par la narration déformée et sensationnelle de faits sociaux», a déploré le gouvernement ivoirien invitant « la presse à plus de responsabilités surtout en ce moment où la Côte d’Ivoire commémore la douloureuse attaque terroriste de Grand-Bassam».
Avec APA

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus