La dérive des mots : Ahmed Kourouma tombe-t-il dans la dérive du penchant politique ?

« C’est étrange comme en politique lorsqu’on a plus rien à détester on s’en prends systématiquement à la communauté peulh. » A écrit Ahmed Kourouma sur son compte facebook, qui a été ensuite relayé sur le blog DSP faisant réagir de milliers d’internautes.
Et poursuivant sa logique de narration en écrit sans nommer vraiment les sujet à leurs noms, le politique écrit : « pourquoi servent-ils constamment de bouc émissaire ? Je dénonce ici, l’absurde de certains hommes politiques, et ma révolte contre leurs médiocrités. Mal nommer les choses, c’est ajouter au malheur du monde. » S’indigne Ahmed Kourouma aux accents de provocation.
A préciser que ce jeune communicant s’est fait remarquer depuis le temps du CNDD aux cotés de capitaine Moussa Dadis Camara, notamment en jouant le rôle de conseiller. Ensuite en pleine tempête il quitte le navire CNDD faisant acte de démission, il prend ses distances à l’égard de celui-ci.
Après il s’est engouffré dans le saut politique rejoignant le parti UPG de feu Jean Marie Doré. Aux dernières nouvelles, il est auprès de Papa Koly.
Nb : Actuconakry n’est pas responsable des fautes syntaxiques dans cet écrit.

Moriken Deen

Tel de Actuconakry.com : 622 56 56 67 /E-mail : actuconakry@gmail.com

Lisez Ahmed Kourouma ci-dessous

Déclaration de Ahmed Kourouma sur sa page facebook.

Un politicien doit-il tenir ces propos ?
Ne fait-il pas de l’ethnostratégie?

<<<C’est Etrange comme en politique lorsqu’on a plus rien à détester on s’en prends systématiquement à la communauté peuhl .

Pourquoi servent-ils constamment de bouc émissaire ? Je dénonce ici , l’absurde de certains Hommes politiques , et ma révolte contre leurs médiocrités .

« Mal nommer les choses , c’est ajouter au malheur du monde  »

C’est vraiment navrant !!!!

Vive la guinee uni par ses différences !>>>

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus