Monde de la Ferraille : Au centre des accusations, le ministre Marc Yombouno fait des révélations fracassantes

Au centre des accusations la semaine dernière par des manifestants ferrailleurs, le ministre du commerce Marc Youmbouno apporte des précisions et fait à son tour des révélations sur ce secteur
Pour le ministre, ces reformes engagées découlent des observations qui minent le secteur et au détriment de la République.
« Depuis 2015, nous réalisons des rencontres avec ces acteurs du monde de la ferraille et c’est de commun accord avec eux que nous avons décidé pour structurer et réglementer cette activité qui ne doit plus être une activité comme au paravant abandonnée à elle-même.
Il vous souviendra que des activités de la ferraille désorganisées ont conduit notre pays à la vente de ces rails du chemin de fer conakry-kankan.
C’est avec cette désorganisation que des citoyens guinéens accompagnés de certains étrangers ont pu vendre toute la ligne du chemin de fer conakry-kankan.Même un pays en guerre, ça ne se fait pas.
Ils ont démonté des compteurs posés par la SEEG(Société d’Exploitation des Eaux de Guinée) parce qu’il ya des alliages, il ya du cuivre dedans .
Au temps de la 2ème République, la douane même a arraisonné des conteneurs avec des pièces de monnaie guinéenne. Parce que la valeur marchande étant plus supérieure à la valeur nominale, les gens exportaient pour l’alliage qui est là.
Ensuite, les couvercles des égouts à kaloum ici, faites le tour à kaloum, vous allez voir combien de trous béants sont dans la commune de Kaloum où sont passés les couvercles qui sont en laiton, qui sont en alliage.
Donc, nous nous sommes dit que nous ne pouvons pas être dans un département de commerce sans réglementation et puis c’est pas la première filière qu’on réglemente.
On a fait la réglementation de la commercialisation de la noix d’acajou, du café ,du cacao.
Nous entamons pour la filière ferraille et avec leur entendement bien sûr depuis 2015 ,on a réalisé des actions de sensibilisation, des rencontres et c’est ce qui a abouti à l’élaboration de cet arrêté de commercialisation de la ferraille de la campagne de l’exercice 2017.
Tout est clair, c’est le seul document officiel en tant que document de réglementation que le ministre du commerce que je suis a signé ,c’est ça !.
Si on dit aujourd’hui que le ministre Marc Yombouno a donné le monopole  de l’achat et de la vente de la ferraille à un opérateur économique malien, qu’ils en fournissent les preuves, c’est-à-dire c’est du chantage qui tue ce pays là,le mensonge .
Je défie quiconque, quiconque de ces soi-disant ferrailleurs de sortir un document où j’ai signé ou donné un monopole à plus forte raison à un guinéen qu’à un malien.

Lisez l’intégralité des révélations du ministre Yombouno  

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus