Insécurité : Des malfrats dévalisent ECOBANK

 

Une quinzaine de malfaiteurs, armés jusqu’aux dents, à bord d’un pick-up, a pris d’assaut, dans la nuit du lundi 23 au mardi 24 janvier 2016, une agence Ecobank et emporté 111 millions FCFA. la Sûreté urbaine de Dakar s’est saisie de l’enquête.

Les agences de banque doivent revoir leur système de sécurité face à la témérité dont font montrent les cambrioleurs par ces temps qui courent. Dans la nuit du lundi 23 au mardi 24 janvier, une quinzaine d’individus, à bord d’un pick-up flambant neuf, armés jusqu’aux  dents et bien équipés pour unecasse digne d’un film hollywoodien, ont pris d’assaut l’agence Ecobank située au quartier Thierno Ndiaye sur la route principale de Yeumbeul et ont emporté 111 millions Fcfa. Les faits se sont produits à 2 h 45 du matin. Les éléments de la Police de Yeumbeul en patrouille dans le secteur sont arrivés sur les lieux, après avoir été avisés. Il y a eu un échange de tirs. Les bandits qui avaient réussi à soulever le coffre- fort pesant des centaines de kilogrammes, avaient garé leur véhicule au milieu de la route principale, au vu et au su de tous.

Selon nos sources, il s’agirait d’une redoutable bande vivant hors de Dakar, qui vient opérer dans la capitale sous le nez des gendarmes. Les trois éléments de la patrouille, face à une quinzaine de suspects, ont tiré et tenté de les suivre à bord d’un taxi, mais leur véhicule n’a pas fait le poids dans la course-poursuite devant la rapidité du pick-up qui roulait à 100km à l’heure.

A en croire nos sources, des policiers ont rencontré un individu qui a vu passer le pick-up, mais il n’était même pas en mesure de leur dire la direction prise par la voiture. Ce qui remet sur la table la question de la collaboration des populations, promptes à parler d’insécurité mais qui n’ont pas le réflexe de dénoncer des  individus aux comportements suspects. Un véhicule avec autant de gros gaillards derrière, qui roule dans un quartier populaire à vive allure et à une « heure de crime», cela attire forcément l’attention. Toute personne détenant des informations sur cette bande, est priée de se rapprocher de la Police.

Par ailleurs, laisser une centaine de millions Fcfa passer la nuit dans une banque surveillée par un vigile (de surcroît qui n’a même pas subi de formation militaire, en l’espèce) relève d’une pure négligence. Surtout si l’on sait que ces pauvres agents de sécurité ont des salaires autour de 60 000 Fcfa, ils ne vont pas sacrifier leur vie pour des millions de Fcfa dont ils ne verront jamais la couleur…

Une affaire à suivre

Lu sur L’AS

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus