Troisième Mandat, vingt cinquième mandat… et alors ?

 

C’est triste de voir un pays qui manque de tout, malgré toutes ses potentialités, s’engager chaque trois mois dans des débats futiles, distractifs et qui nous coutent très souvent des vies humaines.
C’est triste de voir un pays qui, malgré ses cents quarante cinq (145) Partis politiques, ne jamais tenir un forum politique sur son avenir, sur le développement durable, l’emploie des jeunes ou sur la culture qui est le soubassement de l’Unité Nationale, avec la participation de tous les courants politiques. Ici nous sommes d’accord que nous ne serons jamais d’accord !
Il y a moins de cinq ans, les sites internet guinéens regorgeaient tellement de belles plumes, riches et variées que les gestionnaires de nos web sites étaient devenus des stars politiques et c’est grâce à leur apport que la plupart des jeunes guinéens se sont intéressés au débat politique. De par la stérilité de la classe politique, ces gens qui n’avaient d’autres soucis que de participer à la prise de conscience nationale par leur plume ont tous plié bagage et démissionné. Je ne citerais pas de nom, mais chacun peut se rappeler deux ou trois personnes qui il ne voit plus sur la toile et qui se font de plus en plus rare.

Le manque de substance dans nos débats ont poussé beaucoup de nos frères à la porte ; les partis politiques se comportent comme des enfants dans une cours de recréation ;
Avant hier, ils militaient pour la légalisation de polygamie, hier le députe Marc Telliano nous apprenait, je cite : « l’accord des Partis Politiques est au dessus de la loi » ; et vous dire que ce Monsieur est l’un des représentants du Peuple à l’Assemblée et pire, l’un des candidats malheureux aux élections présidentielles. Aujourd’hui on nous réveille parce qu’un fonctionnaire de l’Etat aurait dit qu’Alpha Conde restera au Pouvoir jusqu’à sa mort ! Et cette phrase est associée au plus grand crime du siècle.
Pendant que nous cherchions à comprendre les raisons de ces tintamarres, voilà que le chef de file l’Opposition nous révèle qu’il est le fils du Président défunt, le General Lansana Conte et que l’UFDG est l’émanation du PUP, tout ça après son fameux discours de Fria, où il accuse le General d’avoir vendu l’usine ! BOFFF ! Il y a quel secret en Guinée que nous ne savons pas ?
Par rapport à ce qu’on attend de la classe politique, en ce moment crucial de la construction de la Démocratie, de la Consolidation de Paix et l’Unité Nationale, qu’est ce que ces discours nous apportent ?
A part leur volonté farouche, voir diabolique de prendre le pouvoir coute que coute, quel est le Parti Politique qui parle de la Guinée ? De sa culture et de son développement ? Quels débats vivons-nous autour de ces thèmes ? On ne parle de la jeunesse que quand le Silly National perd un match !
Alors qu’ils sont tous représentés à l’Assemblée Nationale, quelle est la seule proposition de loi de leur part, dont vous êtes témoin, allant dans le sens de l’amélioration de la vie des citoyens ?
Depuis l’avènement de la Troisième République, quelle est la Loi que l’Assemblée Nationale, toute tendance confondue, a décidé d’amender ou d’abroger, allant dans le sens de l’amélioration de la vie des populations, si ce n’est dans le cas de la Sécurité et de la Justice sous la pression de la Communauté Internationale ? Pour le l’Environnement nous attendons qu’on nous finance, comme s’il ne s’agissait pas de notre propre vie ; et que dit l’opposition en la matière ?
Trois Mandats…..Vingt mandats ? Rien que de la distraction !
Si le troisième mandat peut accélérer le départ définitif de cette classe politique, JE VOTE Alpha Conde ;
Si le troisième mandat nous oblige à entamer les débats de fonds sur le Développement durable, le Développement Culturel et la Démocratie, je Vote Alpha Conde ;
Si le troisième mandat veut dire le Referendum sur la Constitution, je vote Alpha Conde,
Si le Troisième mandat veut dire retour à l’école obligatoire et gratuite pour tous, je vote Alpha Conde,
Ceux qui refusent le débat sur le troisième mandat, sont ceux qui refusent de mettre « leur Constitution » à la disposition du Peuple Souverain, pour que chaque guinéen participe à son amendement et à son adoption définitive. Vous nous interdisez de parler de troisième mandat en fonction d’une « Constitution » que nous ne connaissons pas, qui n’a jamais été soumise à l’approbation du Peuple !Troisième Mandat ou pas, votre Constitution n’est pas celle du Peuple.
Ceux qui crient au loup ne sont-ils pas les créateurs du KOUDEISME, dont ils disent être toujours nostalgiques ? Par ailleurs, à partir du moment où la Constitution n’a pas changé pour nous Peuple, pourquoi voulez vous que cela change ?
A) Bangaly Kourouma, Bangaly Kourouma, vous n’avez vraiment rien à faire ; Mr. Bangaly Kourouma est un haut fonctionnaire de l’Etat, qui a été diligenté pour une mission politique, au siège d’un Parti Politique particulier : Il est dans ce cas dans l’obligation de tenir un discours politique qui réconcilie son audience, un discours qui suscite le débat dans son audience, et il a bien fait. PIAN !
B) Si vous êtes sure de la Légitimité et de la Légalité de vos Institutions, qu’est ce que le discours d’un directeur de police en mission politique peut changer dans vos lois électorales ?
Surtout après avoir affirmé vous-mêmes par la voix de Mr. Jean Marc Telliano que «l’Accord des Partis Politiques est au dessus de la LOI » ; aucun de vous ne l’a démenti, au contraire on a vu Aboubacar Sylla se déchainer contre ceux qui ont dénoncé ces accords dans son propre camp, et ce n’est pas Faya Milimono qui me démentira !
Pour un débat de fond, qu’est ce qui est plus grave. Le Troisième Mandat d’un Président de la République ou des Partis Politiques qui se placent au dessus de la loi ?
C’est tellement malheureux de voir de telles distractions s’érigées en programme politique, alors que la jeunesse, la relève de la Nation, se cherche une boussole… Elle n’a pas de repères !
Troisième mandat, vingt cinquième mandat, il s’agit d’un débat égoïste d’une classe politique aveuglée par le Pouvoir en manque d’imagination. Pour une fois, parlons de la GUINEE.
Si c’est cette classe politique qui sera candidate en 2020, je VOTE TROISIEME MANDAT !
Bangaly Kourouma tu as mon soutien.
Ben Daouda Toure

1 commentaire
  1. kaookk dit

    Évitons les faux débats,troisième mandat impossible même avec moi en personne je m’opposerai. Pour le bien des Guinéens pas de troisième mandat, ni d’élection truqué après Alpha. On connait le président sauf si on réfuse sans raison.Préservons notre démocratie, sinon je pense qu’on restera éternellement en arrière. Abas les ethnocentristes qui se mobilise encore de plus pour tout sauf les peuhls!

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus