Guinée : Deux personnes grièvement blessées par balles à Mobhi (Labé)

 

Deux personnes ont été grièvement blessées par balles hier soir à Labé. Le drame s’est produit à la tombée de la nuit ce vendredi 18 novembre 2016 dans le district de Mobhi, sous-préfecture de Noussy,  à environ douze kilomètres de la commune urbaine de Labé.

Selon les témoignages des proches des victimes, l’auteur des tirs ayant blessé les deux jeunes  actuellement en soins intensifs à l’hôpital régional de Labé  a pris la fuite.

Sur son lit d’hôpital, Alhassane Bah la vingtaine bien sonnée , l’une des victimes retrace sa mésaventure : «Hier soir, nous avons été victimes d’une attaque  aux environs de 19 heures. Nous étions assis, une personne avec une torche sur son front est venue s’approcher de nous.  On pensait qu’elle était de passage. Tout d’un coup la personne s’est arrêtée, a dégainé son fusil et tiré en notre direction», a-t-il relaté avant d’admettre ne pas avoir reconnu formellement l’auteur des tirs. « Je n’ai pas reconnu le visage de la personne qui a tiré sur nous, mais sa taille me laisse penser que c’est mon oncle, parce qu’il avait menacé de me faire du mal. J’avais eu des antécédents avec lui à cause de sa fille. Mais comme j’avais demandé pardon, je pensais que c’était fini. A mon retour au village, je l’ai aperçu se promener avec un fusil et une torche», a-t-il ajouté à Foutanews.

Selon le médecin qui a reçu les blessés, le Dr. Sekouba du Service Traumatologie de l’hôpital régional de Labé, le pronostic vital des deux personnes n’est pas engagé. «Nous avons reçu deux malades (une fille et un garçon).

Tout porte à croire qu’il s’agit d’une fusillade pour le moment parce qu’on n’a pas fait la radiographie. C’est entre 23h et minuit, la nuit dernière, qu’ils ont été admis ici. Ils présentent des plaies ponctiformes presque à tout le corps. Les premiers traitements sont faits. Leur pronostic vital n’est pas engagé».

Pour l’heure, aucune enquête n’a été ouverte pour tenter d’élucider les circonstances de cette attaque. Et le mystère persiste sur l’identité du tireur et ses motivations.

En attendant d’y voir plus clair, les blessés continuent de recevoir des traitements à Labé.

Lu sur Foutanews

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus