Guinée : KALIFA GASSAMA DIABY TEMOIGNE SON AMOUR POUR SA PATRIE

 

Le jeune ministre de la citoyenneté a effectivement compris le déficit de civisme qui caractérise nos populations tant urbaines que rurales. Cette initiative heureuse d’organiser la semaine de la citoyenneté est une première dans notre pays. Et c’est après de multiples analyses et observations, que Kalifa Gassama Diaby a eu ce courage patriotique de mettre au grand jour une de nos faiblesses majeures. Un simple regard porté sur les comportements quotidiens de nos citoyens met en exergue une ignorance totale de leurs droits et de leurs devoirs.

Il faut oser l’avouer notre pays a connu un passage à vide durant un quart de siècle, qui correspond au règne des militaires. Les notions comme patrie, nation, famille et autres se sont presque effacées dans le jargon de notre peuple. La libéralisation des initiatives privées était certes une bonne chose mais, sa mauvaise application dans le pays a exacerbé le sentiment égocentrique. Sans analyse adéquate nous avons embrassé des comportements qui ne corroboraient pas avec notre éthique, notre culture. Et pendant ce temps, la jeunesse a été abandonnée à elle-même, aucune structure de rassemblement n’a été mise en place  pour les mettre autour d’un idéal commun.

Ce manque de civisme a affecté négativement notre vivre ensemble, nous avons de la peine à nous aimer et à regarder dans le même sens. La patrie ne nous dit rien car son devenir semble ne pas nous motiver. Chacun pense que l’Etat seul doit tout faire et sans gêne on impute tout au gouvernement. Et depuis l’instauration du multipartisme intégral, les mauvais politiciens ont fertilisé le terreau de la haine en exacerbant l’ethno stratégie, le régionalisme et le repli identitaire. C’est ce manque de civisme qui a facilité la manipulation des jeunes pour les mettre dans la rue et les livrer à la violence.

C’est aussi ce manque de civisme qui démotive la jeunesse qui ne désire que le gain facile. Personne ne veut aujourd’hui apprendre un métier d’avenir, personne ne veut aller dans une école professionnelle pour devenir un ouvrier qualifié, on préfère se jeter à la mer et mourir pour un bonheur chimérique. Celui qui reconnait qu’il est l’espoir d’un village, d’une famille ne peut en aucun cas prendre à la légère les études. Il est vrai que la jeunesse manque de civisme mais à vrai dire, ce déficit civique caractérise toutes les couches car, on ignore ou on méconnait ses droits et ses devoirs dans notre pays.

Il faut saluer cette initiative courageuse de ce jeune ministre car, de mémoire d’homme c’est une première dans notre pays. Ce qui témoigne son sens élevé de patriotisme et sa volonté de restaurer le civisme dans sa patrie. Il mérite d’être soutenu, encouragé et félicité. Si tous les ministres du pays avaient de telles initiatives, il va sans dire que nous réussirons à corriger nos insuffisances pour amorcer le véritable développement national.

Alpha Kabinet Sidimé pour Actuconakry.com 

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus