Sur les côtes libyennes, des clandestins guinéens meurent après le naufrage de leur bateau

 

Des immigrants clandestins dont une dizaine du district de bankalan (Sous-préfecture de Karifamoudoya, quelques uns de soumankoyé, bref tous de la préfecture de Kankan ont été tués quand leurs embarcations ont coulé, au large des côtes libyennes, a annoncé l’imam d’une mosquée située à Enta, lui-même ressortissant du district de Bankalan devant les fidèles musulmans après la prière du crépuscule ce vendredi 28 octobre 2016 constate sur place Actuconakry.com.

“Même si nous n’avons pas de précision sur le nombre exact de victimes guinéennes, il serait de plusieurs de morts du côté de la préfecture de Kankan notamment (la sous-préfecture de Karifamoudouya : bankalan, les villages de Bâtè Nafadji, Soumankoi, Bakonkon Cisséla,)

De nos jours, le constat le plus alarmant concerne la migration irrégulière des enfants, beaucoup de parents envoient leurs enfants à l’étranger, pensant qu’ils seront protégés par la loi du pays d’accueil. Sans pour autant mesurer les risques qui les guette.Aux dires des parents de quelques victime,cette situation est créée et entretenue par un réseau d’hommes d’affaires basé au marché de madina, constitue un crime qui doit attirer l’attention des autorités actuelles du pays.

Comment résoudre ce fléau quand son sait que le département des affaires étrangères à travers la direction nationale des guinéens de l’Etranger n’a pas mis en place un programme de réinsertion socio-économique  depuis l’arrivée de la très contestée dame Aminata Camara ?

Nous donnons notre langue au chat.. !

Lancinet KABA

4 commentaires
  1. Mamadou aliou diallo dit

    La faute au gouvernement pas d’embûche le taux de chomage est élevé il y’a des millier d’étudiant qui sortent à chaque année dans des différente université qui n’ont même pas la ou faire le stage à plus forte raison avoir un boulot

  2. kaba dit

    Mamadou Aliou c’est un phénomène qui de nos jours dépassent la simple implication du gouvernement même si celui-ci doit être indispensable..
    en effet l’espoir de trouver une réussite facile le souci de l’amélioration des conditions de vie c’est ce qui poussent bon nombre de jeunes et d’adolescent a abandonner leurs familles respectives pour entreprendre cette aventure a l’issue incertaine mais en réalité cette cause est d’avance perdue car pour nous autres qui y avons une fois été dans les conditions régulière en plus n’avons découvert que de la désillusion alors pour ma part ce que je peux dire a mes frères guinéens c’est de développer l’intelligence et l’esprit d’entrepreneuriat ce qui reste l’unique solution a cette drame collective…je suis sidérée que les jeunes africains soient passionnément tentes a l’idée de se rendre contre vents et marrées en Europe..

  3. Ousmane Djenabou Conde dit

    Paix a l’âme des disparus.
    Je conseille aucun jeune de voyager sur mer dans pirogues sous prétexte que le gouvernement ne fait rien pour l’emploi .
    On peux remplacer 1000 fois le gouvernement mais on ne pourra jamais remplacer votre âme si vous perdez c’est pour faire mal au parents amis et frères et éternellement .
    La vie va ainsi . Nous avons terre cultivables et fertile donc organisez vous pour faire des grand champs si non c’est la même chose ou le pire en Europe la.
    Votre pays est riche naturellement profitez en.
    Wassalam.

    1. Saad Nono dit

      Environ une 50taine d’ami avec qui j’étais ici au bor de cette eau bleu ( la méditerranéen ) nous somme environ que 5 qui son ici encore,,,,, d’autre ont rejoindre le vieux continent ( l’Europe) d’autre son mor ou disparu,,,, très rares on rebrousser chemin,,, ses vraiment triste de voir se drame presque tous les jours,, en n’y prouvent presque rien faire pour changée,,,

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus