Le Bureau International du Travail scelle un pacte avec la nouvelle équipe du Conseil National du Patronat de Guinée

 

L’attractivité de notre pays correspond à l’ensemble des capacités et potentiels détenus par la guinée et ses acteurs afin de se rendre désirable pour faire venir et retenir des hommes, entreprises, activités, événements et capitaux permettant un développement futur.

Telle est désormais le nouveau challenge que se fixe l’équipe dirigeante du Conseil national du patronat guinéen qui, depuis son élection multiplie des rencontres pour enfin trouver l’unité et l’entente au sein de la représentativité patronale en guinée.

Ainsi, une rencontre d’échanges et d’information s’est tenue ce 13 octobre entre les responsables des organisations patronales et Mme KAZAGUI Julie, représentante du bureau international du travail basé à Dakar et spécialiste des questions d’organisations d’employeurs.

Présent à cette rencontre, le Président Directeur Général de Guicopres, Kerfalla Camara (KPC)par ailleurs vice-président du CPEG (Confédération Patronale des Entreprises de Guinée) avoue publiquement qu’il ne sert à rien que le patronat soit divisé et que cela donne des avantages aux opérateurs guinéens. Nous œuvrons dans le sens de faire en sorte que nous parlons de la même voix et de la même chose pour l’intérêt du patronat guinéen d’où l’intérêt de s’unir …

Pour le Président élu,Ansoumane KABA,PDG de GUITER SA.

‘’Aujourd’hui, la démarche est toujours la même depuis que nous avons commencé. Depuis mon élection comme président du CNP-G, je me suis assigné comme mission de rassembler tout le secteur privé guinéen. C’est dans cette logique que nous avons sollicité Mme Julie Kazagui, spécialiste des questions sur les organisations d’employeurs pour nous faire une communication sur tout ce qui est problème en matière d’organisation patronale. La question primordiale, c’est d’abord la sensibilisation et l’information. Aujourd’hui, le secteur privé guinéen n’est pas informé sur son devoir dans l’économie de notre pays et sur le droit que nous devons réclamer à l’Etat y compris les doléances que nous demandons. Aujourd’hui, il est important que nous ayons ce premier pas que nous venons d’avoir avec madame qui a fait une importante communication

Le secteur privé est  le moteur du développement de notre pays. Mais si nous ignorons notre rôle pour aider l’Etat à être riche, aider à avoir cette richesse pour financier les secteurs de développement, dans ce cas nous aurons manqué notre  mission. C’est pourquoi nous nous sommes engagés’’.

‘’Nous allons continuer à sensibiliser les autres. C’est le manque de sensibilisation qui fait qu’on peut durcir dans une position. Mais quand on est informé de la mission que nous devons jouer dans l’économie de notre pays, nous serons obligés de nous mettre au-dessus de ces positions et faire face à l’essentiel’’, conclut-il.

Pour la spécialiste des questions d’organisations d’employeurs au BIT, Mme Julie Kazagui :C’est une mission essentiellement d’appui technique au conseil national du patronat guinéen (CNP-Guinée). Il s’agissait pour moi de faire un peu le point de la situation, de voir où en est le CNP-G avec la mise en place d’une nouvelle équipe, d’une nouvelle direction et de voir quel accompagnement le bureau international du travail (BIT) peut apporter au CNP-Guinée. Donc, ce matin, j’ai fait une présentation au bureau exécutif du CNP-Guinée élargi aux présidents des fédérations pour leur rappeler des principes de base d’une organisation d’employeurs et des défis à relever pour avoir une organisation performante et représentative du secteur privé.’’

Alpha .S pour Actuconakry.com /Tel : 666 08 35 26

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus