Leurs prétendus ébats sexuels virent au cauchemar: elle meurt dans la chambre du motel à Conakry (enquêtes)

 

L’auberge « Akouna Matata », posé sur Kipé dans la commune de ratoma, bien connu des adeptes de Conakry by night, défraie la chronique, à la suite d’une rocambolesque affaire de découverte macabre survenue le 29 septembre  dernier, Mademoiselle Kadiatou Sow âgée de 21 ans(née en 1995), a trouvé la mort dans l’une des chambres du motel Akouna matata.

Tout serait parti de la boite de nuit seven level à taouya où un nigérian du nom de Ferdinand Contey  qui voulait assouvir sa libido dans une auberge aux côtés de Kadiatou Sow , a vu son désir prendre une autre tournure pour s’achever dans un poste de gendarmerie

L’enquête ouverte par la gendarmerie, a permis de reconstituer les pièces d’une affaire invraisemblable.

Dans la chambre de l’auberge,le sieur Ferdinand Conté (né en 1977) décide de prendre une douche avant de passer aux mouvements de jambes à l’air.

C’est au moment de la douche du Mr que la jeune fille aurait profité soutirer l’économie du bonhomme dans ses poches, un montant qui s’élevait à 200 000 fg.

A son retour de la toilette pour sa douche, Ferdinand décide de passer à l’acte comme conclu entre les deux tourtereaux.

Malheureusement, Sow Kadiatou change d’avis et veut sortir des lieux sous prétexte qu’il fait tard.

C’est ainsi que l’homme propose alors de lui payer son transport, mais avec quel argent ?

De la fouille en fouille, il finira par demander sa compagne qui nie en bloc.

D’un échange houleux à la bagarre !

Suite à la montée de l’adrénaline dans les deux camps, une bagarre s’engage : Ferdinand tire Kadiatou Sow vers le haut et celle-ci à son tour ne trouve mieux que de tirer le sexe de son compagnon de sa dernière nuit.

Au finish, c’est une armoire dans la chambre qui s’est renversée sur la demoiselle et qui aurait été fatale pour la fille de Debeya (Sous-préfecture de Ninguilandé à Pita)

Malgré les efforts de la gendarmerie, il serait difficile de situer la responsabilité dans cette affaire pour la simple raison qu’une seule et unique version reste pour le moment à l’affiche.

 Mamadou Bah pour actuconakry.com : 657 36 36 26

 

1 commentaire
  1. Kourouma dit

    C’est vraiment regretable, l’autorité n’a qu’à des mesures appropriées pour des choses bizarres comme ça là

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus