L’Hôpital régional de Labé mis en cause par un usager dans une affaire de surfacturation à la Maternité

 

(AGP)- Maître Mamadou Yéro Diallo, un citoyen de la Commune Rurale (CR) de Garambé, dans la préfecture de Labé, vient de dénoncer auprès du gouverneur de la Région Administrative (RA) de Labé, une affaire de surfacturation à la Maternité de l’Hôpital Régional (HR), rapporte l’AGP dans la région.

Le plaignant parle d’un montant de 450.000 francs guinéens réclamés comme frais de 03 jours d’hospitalisation de triplés qui venaient de naître dans cet Hôpital.

«Lorsque je suis rentré, vendredi dernier, j’ai trouvé que la femme de mon fils a donné naissance à un triplés. J’ai immédiatement décidé d’envoyer les nouveau-nés, de sexe masculin, et leur mère à l’Hôpital régional pour un contrôle. La femme que j’ai trouvée à la Maternité m’a dit qu’elle ne pouvait pas nous libérer avant d’avoir rendu compte à sa hiérarchie. Puisqu’il faisait tard, j’ai laissé les nouveau-nés là-bas. Je suis revenu ce lundi pour les ramener à la maison. A ma grande surprise, la femme me demande de payer 450.000 francs guinéens comme frais d’hospitalisation. J’ai répondu que je ne pouvais pas payer ce montant qui est lourd pour moi. Surtout que j’ai déjà payé les carnets et les ordonnances médicales pour les enfants et leur mère. J’ai dit que je suis prêt à payer, mais pas un montant si élevé. Suite à ma réaction, la surveillante générale de l’hôpital régionale a estimé que je l’ai insultée. Puisqu’on ne se comprenait pas, j’ai décidé de venir solliciter l’intervention du gouverneur de région pour que je récupère mes petits fils et leur mère», a expliqué le plaignant.

Par contre, cette accusation grave est balayée d’un revers de la main par la Direction Générale de l’Hôpital Régional de Labé, à travers cette réaction à chaud de la surveillante générale, Mme Binta Battouly Diallo qui, elle, parle d’un montant de 150.000 francs guinéens réclamés, au lieu des 450.000 annoncés par le plaignant.

«Nous lui avons demandé d’aller payer 150.000 francs guinéens à la porte pour l’hospitalisation des trois enfants. C’est ce qui est prévu officiellement. Chaque enfant paye 50.000 GNF comme frais d’hospitalisation, quelque soit le nombre de jours passé à la Maternité. Mais, il nous a répondu qu’il ne va payer parce qu’il a acheté des produits pour le traitement des enfants et de leur mère. Il a ajouté, qu’il est plutôt préoccupé par la cérémonie de baptême. Nous avons essayé de le raisonner, mais il était très violent et arrogant. Finalement, il est allé se plaindre chez le préfet. De toutes les façons, le montant réclamé est officiel. Il n’a jamais ouvert sa bouche pour me dire qu’on lui a demandé de payer 450.000 GNF. La gratuité, c’est la consultation de l’enfant, c’est l’accouchement», s’est défendue la surveillante générale.

Toujours est-il, qu’il a fallu l’implication du gouverneur de la RA de Labé, Sadou Kïta, pour que la famille récupère les 03 petits garçons et leur mère, qui se portent actuellement bien à la maison.

Lu sur  agpguinee.org

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus