Décryptage : Colonel Namory KEITA  » Les Engagements de la Guinée à la COP 21 seront tenus « .

 

A l’occasion de la journée Internationale des Forêts célébrée ce lundi sous le thème :  » plus d’arbre, plus de vie  » et qui coïncide au huitième numéro de Décryptage, la Cellule de Communication du Gouvernement a rencontré le Directeur National des Eaux et Forêts.  Avec Colonel Namory KEITA il a été question entre autres de la stratégie mise en place par la Guinée pour la Protection de l’environnement et sa reconstitution. Entretien.

Bonjour Monsieur, pouvez-vous vous présenter et nous dire quel est le rôle de votre structure s’il vous plait?

NK : Je suis Colonel Namory KEITA, Directeur National des Eaux et Forêts. Le rôle de ma structure s’articule sur les points suivants :

*La gestion durable des ressources du domaine forestier National

* L’élaboration et le suivi de la mise en œuvre des outils nécessaires à savoir : la Politique Forestière Nationale et les textes législatifs et réglementaires.

Le 21 mars de chaque année est célébrée la journée internationale des forets. Pourquoi célébrer cette journée?

NK : Le 21 mars : journée internationale de la forêt est célébrer dans le but d’attirer l’attention de l’opinion mondiale en général sur le danger qui pèse sur notre planète dû aux conséquences des activités anthropiques sur les écosystèmes terrestres et marins.

La Guinée regorge de plusieurs types d’écosystèmes qui, malheureusement, sont dégradés en partie à cause de l’activité humaine. Quelle est la stratégie mise en place par votre département pour la Protection de l’environnement et sa reconstitution?

NK : La stratégie mise en place par notre Département pour freiner et réduire la dégradation de nos écosystèmes s’articule essentiellement sur :

*L’information, l’éducation, la sensibilisation des populations sur les méfaits et conséquences de la déforestation ;

*Procéder à des programmes de reboisements ;

*Impliquer les populations à la protection et gestion durable des ressources ;

*La promotion des forêts communautaires et privées ;

*Encourager l’érection du personnel de l’administration forestière en corps paramilitaire des conservateurs de la nature.

Lors de la COP21 notre pays a pris des engagements fermes.

Pouvez-vous nous les rappeler et nous assurer qu’ils seront tenus?

NK :Les Engagements de la Guinée à la COP 21 sont :

*Mettre en place les mesures nécessaires à la protection, la conservation et la gestion des écosystèmes, la redynamisation des activités économiques et le renforcement de populations de sa zone côtière ;

*Accompagner les efforts d’adaptation des communautés rurales pour développer des techniques agro-sylvo-pastorales qui permettent à la fois de poursuivre leurs activités et de préserver les ressources sur lesquelles elles s’appuient ;

*Gérer durablement ses forêts ;

*Rendre climato-compatible l’exploitation des ressources minières ;

*Améliorer la performance énergétique de l’économie guinéenne (SE4ALL)

*Soutenir la diffusion de technologies et pratiques économes ou alternatives au bois-énergie et charbon de bois (SE4ALL et Stratégie biodiversité) ;

*Produire 30% de son énergie (hors bois-énergie) par des ER(SE4ALL) ;

*Préserver, pour le bénéfice des populations guinéennes et de la région ouest-africaine, la qualité et la quantité des ressources en eau.

La Guinée assure que ces engagements seront tenus.

Merci Monsieur Keita pour cet entretien.

C’est moi qui vous remercie.

La Cellule de Communication du Gouvernement

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus