OPINION : Devant une opposition bête, Alpha Condé ne peut que rempiler !

 

L’opposition a finalement décidé de ne plus boycotter le scrutin au prétexte qu’un de ses membres, l’UFR de Sidya Touré, n’entend pas respecter le mot d’ordre. Ce parti estime en effet qu’il est allé trop loin dans le processus pour faire machine arrière.

Du coup, les champions du boycott (l’UFDG et le PEDEN) se voient obligés de suivre le processus jusqu’au bout tout en promettant de prendre des garde-fous pour éviter toute tricherie. A la bonne heure, pouvons-nous dire. L’opposition s’est rendu compte que la seule présence de l’UFR suffisait amplement pour crédibiliser le scrutin, leur boycott devenant de facto inutile. Elle est la plus bête d’Afrique, mais il y a des moments où elle fait preuve de lucidité. Elle n’avait d’ailleurs pas le choix puisque la communauté internationale avait jugé le fichier électoral sain et rien ne justifiait un boycott des élections. L’idée de boycott répondait plus à une peur de l’avancée du candidat Alpha Condé qu’à un quelconque nettoyage du fichier électoral. Car, des atouts, le candidat Alpha Condé en a plein et à gogo. Comme le dit éloquemment cette pancarte d’un mouvement de soutien à Alpha Condé : « Ne faites pas de campagne, votre bilan suffit ». Devant l’évidence d’une défaite, l’opposition avait préféré boycotter, que dis-je, déclarer forfait. Il est notoire que le Professeur Alpha Condé, qui a illuminé la vie des Guinéens avec le courant électrique de Kaléta et les innombrables lampadaires, la construction de centres de santé, Plazza Diamond, le Blue Zone, les hôtels qui poussent comme des champignons, le développement des villes de l’intérieur à travers les fêtes tournantes de l’Indépendance, la constructions de routes et de pistes rurales sans oublier une mention particulière pour l’agriculture, etc., ne pouvait que rafler le suffrage des Guinéens. Du coup, le professeur Alpha Condé a sevré l’opposition de thème de campagne. Elle ne peut rien promettre qui n’a pas été fait par le candidat du RPG Arc-En-Ciel. Alors on ne fait qu’insulter, dénigrer des œuvres qu’ils n’ont pas été capables de réaliser quand ils étaient Premiers ministres. L’opposition va jusqu’à utiliser dans sa campagne la plus perfide des armes, la division ethnique. Peine perdue, car A BAMBA FARI, ALPHA BAMBA FARI KHAN SEKHOUTOUREYA.

Dr. Mohamed Camara

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus