UDFG: Lettre ouverte à Monsieur Cellou Dalein Diallo

 

Sauf complot contre Dadis, tous les guinéens doivent vous demander de disculper Dadis de tous les crimes dont votre parti, vos militants, vos sympathisants, vos alliés et vous-même l’accusez.

Sachant bien les crimes commis au stade du 28 Septembre, et les ayant dénoncé tout en proclamant la responsabilité de Monsieur Dadis en insistant qu’il soit traduit devant la Cour Pénale Internationale (CPI), vous avez pris, par après, la décision de vous allier avec lui afin d’obtenir la victoire à l’élection présidentielle du 11 octobre prochain.

Cette alliance porte la marque d’un paradoxe qui laisse tout un chacun surpris et contrarié quant à vos intentions et votre appel incessant pour la justice.

L’opinion nationale et celle internationale se sont bien faites à vos exhortations et vos slogans demandant à vos militants qu’ils soient prêts à mourir pour votre ascension au pouvoir. Cela s’appelle de la sédition avec la désastreuse conséquence funeste dont le monde entier a été témoin au cours des cinq dernières années. En effet, beaucoup d’entre eux et des membres des forces de sécurité sont morts à cause de vous.

Est-ce que le sacrifice suprême pour votre accession au pouvoir de la présidence n’en est pas de trop ?

Tout comme vous avez condamné Dadis et exigé qu’il soit jugé par la Cour Pénale Internationale, vous n’avez cesse de dénoncer des crimes « perpétrés contre vos militants » et d’accuser le gouvernement d’être le commendataire de la violence à laquelle vous incitez vos congénères/militants. La CPI a belle et bien enregistré vos plaintes et a demandé son extradition. Voici le sort que vous avez préparé pour Monsieur Dadis Camara !

Pendant que vous causez sa ruine ultime pour crime comme l’humanité, et lui fait encourir de subir le risque d’être incarcéré comme Slobodan Milosevic, Charles Taylor, Laurent Gbagbo etc…pour finir sa vie dans l’enfer de la prison ; vous prétendez aussi courir à son aide pour satisfaire votre ambition de devenir Président. C’est le parfait miroir aux alouettes auquel le  novice n’a su résister. Allons voir… Vous ne trouvez de satisfaction qu’à vous allier avec lui pour ainsi vous aider à être le Président qu’il voulait aussi être !

Son crime était qu’il voulait être président de la Guinée !

Questions à Monsieur Dalein:

– Allez-vous livrer Dadis à la CPI, si vous êtes président en 2015?

– Après qu’il vous aurait assuré la victoire aux élections du 11 Octobre, accéderiez-vous à la demande de la CPI de l’extrader à la Haye ?

L’avocat de Dadis a déclaré qu’il porterait plainte contre les gouvernements de Guinée et de Côte d’ivoire devant le tribunal de la CEDAO!

– Quel soutien apportez-vous à Dadis dans cette démarche ?

L’UFDG et une grande majorité des guinéens accusent Dadis des crimes du stade du 28 septembre.

– Que répondez-vous à ces guinéens, monsieur Diallo?      

Il est dit que 157 jeunes ont été tués et un nombre voisin de jeunes femmes et filles ont été violées lors d’une marche dont l’UFDG était commanditaire!

–  Que répondez-vous aux parents sinistrés de ces enfants qui ont perdu la vie pour que vous monsieur Cellou Dalein devienne président de la Guinée?

Votre parti, vos supporteurs et sympathisants, ainsi que vous-même accusez aujourd’hui le président Alpha Condé d’avoir fait recours à la justice pour juger Dadis Camara. D’autre part, vous ne faites que dénoncer l’impunité en Guinée. Justice oui ; justice non, a jours alternes, n’est-ce pas. A la manière du vrai Kawou Labé ! Incohérence et manque de principe quand vous nous tenez !

– Qu’auriez-vous fait monsieur Dalein, si vous étiez le président de la Guinée, en réponse à la demande des institutions judiciaires pour juger le sieur Dadis? Des réponses évasives qui déplacent le problème ne vous acquitteront pas devant l’histoire, mon cher.

Cette dernière question n’étant que de la rhétorique puisque vous n’êtes pas président de la Guinée, vous avez encore une responsabilité plus importante que légale. Elle est morale!

En alliance avec Dadis vous voulez briguez la magistrature suprême en Guinée.

Une éventuelle – encore qu’hypothétique – victoire de votre part, serait due indéniablement à la contribution de Dadis Camara et de tous ses militants.

En reconnaissance, vos plaintes contre Dadis pour crime contre l’humanité devraient être retirées. En le faisant vous feriez montre de grandeur d’esprit et de sacrifice au nom de la tolérance, du pardon, et de la clémence (valeurs essentiellement divines).

Les familles sinistrées se joindraient à vous pour demander au président de la république d’user de ses pouvoirs pour amnistier monsieur Dadis et tous ceux qui ont participé avec lui dans les violences du 28 septembre 2009.

Au nom de la morale et de l’éthique, le président Alpha Condé ferait la volonté des parents dont les enfants ont perdu la vie en vous servant.

Que les parents endeuillés, inspirés par le Prophète Ibrahim, vous accordent le pardon pour le sacrifice ultime de la vie de leurs enfants. Demandez-le leur ! Ils vous l’accorderont en bons croyants. Comme Dadis, vous avez votre part de responsabilité dans tous les crimes qui ont coûté la vie aux enfants des autres pas aux vôtres !

J’ose croire qu’Alpha Condé, en bon croyant, utiliserait ses pouvoirs moraux et constitutionnels pour pardonner Monsieur Dadis Camara et tous ceux qui sont  accusés des crimes du 28 Septembre.

Pour cette occasion, vous ferez un appel humble au Président de la République pour pardonner les hommes et les femmes incarcérés pour atteinte à sa vie dans un coup d’état bien connu dont la réussite vous aurait pu être favorable.

Ce sacrifice serait le salut pour le pouvoir qui vous est plus cher aujourd’hui que tout !

Depuis New York, A. D. Traoré, Professeur

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus