Affaire Dadis : PAPA Koly Kourouma ,Un trouble-fête se fait connaître du public!

 

L’ancien président guinéen Ahmed Sékou Touré disait de son vivant que « l’homme est un être inconnu connu ; l’homme est un être connu inconnu ». Si cette hypothèse est une réalité, il faut dire que Papa Koly Kourouma, à l’instar de bon nombre de ses collègues de la région forestière, l’est à plus d’un titre.

Il faut l’avouer que c’est en Guinée seulement que des êtres de rien peuvent accéder à des hauts postes de responsabilité de l’Etat. Sinon, l’on ne voit pas, au nom de quel type de démocratie, les Jean Marc Telliano, Faya Millimono, Papa Koly Kourouma et tant d’autres, peuvent aspirer ou devenir ministres de la république. Si c’est le niveau requis ou la notion d’Etat, ils n’ont aucune connaissance.

Mais dès lors que Moussa Dadis Camara a pu réaliser un coup d’Etat contre un cadavre, ces collègues se sont sentis capables de se faire plus gros le Mont Zoo.

Mais, ce qui me parait plus aberrant chez ces gens-là, c’est qu’ils ne se défoulent que lorsqu’ils sont éjectés du cercle de pouvoir politique.

C’est eux qui aiment clamer devant qui veut l’entendre qu’ils sont à l’origine de l’élection du Pr. Alpha Condé à la présidence de la République. Et pour leur récompenser, il s’est retrouvé dans l’impérieuse obligation de les insérer dans son équipe gouvernementale.

Peu connu dans les sphères politiques, cet ancien agent d’Air Afrique agenouiller pour des raisons peu catholiques, Papa Koly Kourouma serait surpris de se voir ministre d’un département de l’environnement où il n’avait aucune notion de gestion. D’ailleurs, n’aime-t-on pas dire que ce ne sont pas tous les forestiers qui connaissent la forêt ? Alors, si ce concept est vrai, Papa Koly Kourouma n’en sait rien de la gestion des affaires de l’Etat.

Sauf peut-être opérer dans une compagnie aérienne où il saurait comment trafiquer les cartons de faux billets de dollars et de francs français. Voilà en un mot, la sale et sordide besogne meconnus du public

Evidemment que Papa Koly Kourouma soit riche, immensément riche d’ailleurs, mais il ignore totalement que la fortune ne donne pas le pouvoir, sinon les israélites s’adjugeraient le commandement de la planète terre. Mais hélas !

Si la fortune pouvait aider quelqu’un à accéder au pouvoir, le sort tragique arrivé à Moché Abiola du Nigeria ne pourrait, en aucune manière, lui arriver. Mais très malheureusement, le richissime opérateur nigérian est mort en prison après avoir été fait prisonnier par Sany Abacha, suite aux résultats d’une élection présidentielle qu’il réclamait la victoire.

Lorsque le promoteur culturel de Magic-production gérait la portion du pouvoir politique, il avait littéralement cadenassé sa bouche. Mais dès lors qu’il n’y est plus, voilà des contre-vérités qu’il ne cesse de diffuser sur les antennes des médias privés de la place.

Au demeurant, il faut que ces gens-là soient rappelés à l’ordre. Les militants interpelés à Gueckédou pour attroupement illégal se réclament eux de Moussa Dadis Camara, dont la chute en Guinée a été littéralement avortée parce qu’il n’est pas de lui-même à Ouagadougou.

Mais à la suite d’une prise de bec sur une éventuelle augmentation de son budget de souveraineté qu’il voulait grossir que le président Alpha Condé n’a pas pu lui accorder, que Moussa Dadis Camara est rentré dans tous ses états. Par après, il a souhaité avoir le statut d’ancien chef d’Etat. A cela,Alpha Condé lui aurait fait savoir de n’avoir jamais été président d’une quelconque République de Guinée. Surtout que la Guinée est à sa troisième république depuis l’accession du pays à la souveraineté nationale.

C’est là où Moussa Dadis Camara s’ést énervé pour décider d’ôter désormais l’uniforme militaire et créer son parti politique en vue de pouvoir se présenter aux élections présidentielles. La suite est maintenant connue.

Puisque le tonus-truand Dadis Camara serait désormais fait retourner à son ancien logement du Camp de Po,  il serait sous l’ordre des militaires ‘’Béret Rouge’’.

C’est justement cet autre aspect qui a mis fin à la promesse  somptueuse faite par Papa Koly Kourouma aux gens d’ethnie kpèlè de N’Zérékoré, de mettre tout en œuvre pour le retour de Dadis au bercail. Comme si ce dernier n’était pas dans les liens de culpabilité de la CPI suite au meurtre de plus de 157 militants de l’opposition lors de la manif de celle-là au Stade du 28 Septembre 2009.

Alors si Papa Koly Kourouma est financièrement puissant, qu’il aille démarcher auprès de la Cour Pénale Internationale pour la libération de son protégé,  au lieu de se mettre à distraire les gens de la forêt par des propos à polluer les ondes des radios privées.

Proposition de solutions idoines.

L’on ne peut pas être dans une situation et dénigrer cette même situation. A moins que l’on soit un transfuge de grand chemin.

Le constat est que nos responsables politiques sont vilipendés. Et pour y remédier à cet état de fait au sein du RPG/Arc-en-ciel, il faut procéder à l’assainissement systématique en écartant tous les escrocs, les transfuges et les charlatans qui minent les sphères du parti ; procéder par des textes de lois, les responsables de gestion de l’administration politique ; faire voter une loi à l’assemblée contre tous propos malveillants contre les structures et le pouvoir de gestion des affaires de l’Etat.

L’exemple de la Guinée Equatoriale devrait nous inspirer. Là-bas, le président de la République peut être traité de tout sauf d’un clochard ou un être de rien. Mais du temps du régime de Lansana Conté, quel est ce guinéen qui oserait prononcer un tel mot malveillant contre lui. Il t’écraserait comme bon lui semblait. L’on devrait plutôt penser à respecter le pouvoir comme l’on respecterait le Tout-puissant Allah. Car, en ce que l’on sache, tout pouvoir est un Dieu en soi qui a ses possibilités ultra-divines, puisqu’il est lui-même une émanation du peuple, donc de Dieu, puisque souverain.

Mais, l’on est persuadé que Papa Koly Kourouma a certainement saisi le signal fort des femmes RPGistres, qui lui ont demandé de se ressaisir de la tenue des propos calomnieux. Après qu’il a bénéficié de tous les avantages du régime d’Alpha Condé. Sinon… !

Yacynthe THEA Tel : 654 27 76 77

5 commentaires
  1. Diallo Mamadou Yaya dit

    En tout ,qu’il vienne ou pas on votera ce 11 octobre 2015. IL l’a cherché ce Dadis! comment peut-il se permettre d’organiser ces massacres au stade et dire qu’il veut regagner ce pays et les plaies non guerries? S’il est fou ,la CPI n’est pas folle

  2. Kolié Charles dit

    awatoun! Petit Théa occupe toi de ton cabinet et laisser ce fanfaron dire ce qu’il veut !nous le connaissons en forêt,Papa Koly nous a menti,c’est un demagogue,il veut avoir un poids en forêt mais c’est perdu mon cher frère

  3. Papa Donzo dit

    Papa n’est rien en foret. C’est en Guinee seulement des gens Comme Papa Koly oeuvent pretender diriger. IL veur salir Dad is pour rien, le nettle dans des petrins. IL n’ a rien comprised de la politique.

  4. Mahmoud Diallo dit

    Que la colère de Dieu s’abatte sur l’auteur de cet article qui ose le comparer à un pouvoir des humains. Soubha nallahi !!!!!!!!!!

  5. KEITA dit

    Bonjour,Bonsoir chère frères et Sœurs,je lance un appel a toute la communauté guinéenne vivantes en guinée et résidents a l’extérieur, dans ce monde aucun être humain n’est parfait cela fait partie de la condition humaine, rien de concrète ne peu se faire sans l’union,les hommes naissent et passe,l’histoire nous attend,unissons nous,évitons les querelles de personnes, le bonheur du peuple de guinée devant tout nos actes,l’heure n’est plus a la division,que dieu protège la guinée et le gouvernement qui dirige le pays,par Lanciné KEITA a Paris FRANCE.

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus