Guinée :Sidya Touré investi candidat à la présidentielle de 2015

 

Ce samedi 22 août, s’est tenue la convention de l’Union des Forces Républicaine (UFR) dans la salle des congrès du palais du peuple.

Le 1er vice président de l’UFR Bakary Zoumanigui a déclaré :  » dans le langage UFDG, changement signifie plus de liberté, de mieux être pour le guinéen. Notre slogan est  »UFr alternance 2015, pour un véritable changement en Guinée ». Pour CeCe Loua qui parlait au nom des délégations de l’UFR en foret, cette partie de la Guinée est malade. Et de préciser:  » après ebola, c’est ebola division qui prévaut en forêt. A cause de l’argent, des motos, les kissi et les mano se divisent. Notre région a besoin dun rassembleur et ce rassembleur c’est Sidya Touré’.

C’est par acclamation que Sidya Touré a été investi candidat à la prochaine présidentielle du 11 octobre prochain. Ce, en faisant une mention spéciale aux militants de son parti. Et de préciser:  » jai été recruté par un cadre pour redresser l’économie de la cote d’Ivoire. Ce que je sous devenu, c’est grâce à ce docteur en économie, Alhassane Ouattara qui est l’actuel président de la cote d’Ivoire. Je n’ai pas honte de le dire. Il faut reconnaitre que nous sommes leur produit de tout cela.’

Sidya affirme qu’il est épris dun sentiment partagé. Et d’expliquer :  » La Guinée continue à se chercher ». Et c’est en ce moment qu’une coupure intervient dans la salle et un énorme cris de ras le bol retentit dans la salle.

Après le rétablissement du courant, Sidya  poursuit en ces termes :  »La Guinée souffre de la maladie des 3i à savoir : irresponsabilité, incurie, incompétence. On est fatigué de cette situation. On est fatigué des inondations. Dans un état de droit, le président de la République doit jouer son rôle pour construire un état de droit. Au plan des droits de l’homme, le gouvernement ne respecte pas ses engagements constitutionnels. On est fatigué de l’injustice. Sur le plan économique, nous sommes un pays en récession. Notre pays ne créé plus de richesse. Actuellement, on fabrique de la monnaie, on fabrique des billets de 20 mille. On a créé un climat délétère dans notre pays ». Et de poursuivre :  »on ne peut réduire le débat politique à un débat communautaire. Nous sommes fatigués du communautarisme. Il ne faut pas se cacher la vérité : il faut recoller les morceaux. Il faut faire en sorte que les guinéens soient unis pour redresser la Guinée. A partir du moment que vous ne créez rien, comment voulez vous qu’on vote pour vous? C’est la richesse qu’on partage. Si un pays ne produit pas de richesse, vous ne pouvez pas partager. Vous avez beau être du Rpg, vous vivrez la même situation que les autres Nous avons tous des ambitions et notre seule préoccupation, c’est de permettre à notre pays d’être stable. C’est le lieu de rappeler au gouvernement que le respect des accords que nous venons de signer un un gage de stabilité pour notre pays. C’est le moment de s’unir pour aller à l’alternance. Nous allons aux élections pour les gagner. L’objectif général, c’est l’alternance en 2015. Il faut une participation active de chacun d’entre nous pour fédérer nos efforts et arriver à l’alternance en 2015 »

Et de conclure: » C’est le moment du choix de la réflexion pour chacun de nos compatriotes. En ce moment, vous nettes plus Soussou, Guère, Peulh, Maninka, vous étés guinéen. ‘

Saliou Diallo pour www.actuconakry.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus