Guinée : LE DÉSARROI DE PAPA KOLY KOUROUMA !

 

Depuis quelques jours, on entend les élucubrations d’un leader politique aux abois, il s’agit de Papa Koly KOUROUMA qui a l’intention d’ameuter la cité pour le retour avorté de Moussa Dadis CAMARA. Il va jusqu’à proférer des menaces à la stabilité nationale par une mise en garde que lui seul connait la portée. Le ridicule ne tue pas sinon on est tenté de demander à Papa Koly depuis quand Dadis est au Burkina ? Pendant tout ce temps qu’a-t-il posé comme acte pour demander le retour de Dadis ? Au moment où Dadis a été envoyé là-bas qui était aux affaires dans notre pays ? Les actuelles autorités ont-elles participé à cette opération ?

Papa Koly n’a qu’à nous donner les réponses à ces différentes questions pour que l’on puisse poser le véritable problème qui le ronge. Il est vrai que Papa Koly est leader d’une des multiples particules qui foisonnent dans le paysage politique guinéen. Lui et son parti avec le score du premier tour en 2010 que représentent-ils ? Par manœuvre de récupération, il lui a été confié le département de l’énergie, le Pr. Alpha CONDE avait estimé qu’il pourrait aider le pays à combler son déficit énergétique mais en vain. Son passage à ce département a été encore plus chaotique. Par faute de résultats il sera débarqué comme tant d’autres de l’équipe gouvernementale et nommé Ministre conseiller à la présidence. Si aujourd’hui il se targue en nous disant depuis qu’il a été nommé il n’est jamais parti au bureau, cela met parfaitement en exergue sa véritable valeur sociale. Pour être en adéquation avec l’homme pour lequel il se fait passer aujourd’hui, il devait publiquement dire qu’il ne veut pas de la nomination. Il ne la pas fait on se demande pourquoi ? Et si aujourd’hui il veut s’en féliciter, cela ne sied pas à quelqu’un qui a été ministre de la république.

Papa Koly pense que la région forestière est une propriété privée à lui, il a le loisir de manipuler, d’orienter à sa guise les braves populations de cette partie de  notre pays. Il se trompe sur toute la longueur car il n’a aucun poids évident politiquement et socialement. Les transformations survenues dans cette région ont permis à tous de comprendre le véritable sens du projet de société des autorités de la troisième république. Ce n’est pas un individu qui pourra désormais les dissuader à ne pas suivre celui la qui leur a apporté les avantages dont ils jouissent maintenant.

Le parti de Papa Koly est en déliquescence sur le terrain, il n’a aucune assise solide en région forestière. Avec ce raz de marée jaune qui a envahi la forêt, la panique s’est emparée de lui.  Pour lui la solution est de se rabattre sur Dadis pour que celui-ci puisse le venir au secours, peine perdue ce dernier n’est pas au rendez vous. Alors Papa Koly monte sur ses grands chevaux pour menacer, intimider mais on se demande qui. Son bourdonnement ne fait qu’amuser les guinéens parce qu’ils ont vu en lui un égoïste. C’est maintenant qu’il se soucie de son compatriote pensant que ce dernier peut lui assurer un poids électoral.

Les temps ont changé et les hommes avec. Ce qui était possible en Guinée dans la première décennie des années 2000 ne l’est plus aujourd’hui. Dadis a été président pendant un petit temps, il avait au départ symbolisé l’espoir de tout un peuple. Mais au fil du temps on a fini par découvrir qu’il ne pouvait pas assumer cette responsabilité. La communauté internationale l’a trouvé infréquentable à cause des attitudes indignes d’un homme d’Etat. Le peuple garde en mémoire ses dérives et ses violences langagières, il est impensable que ce peuple puisse accorder encore un crédit à cet homme.

Papa Koly l’exposition macabre à la mosquée Fayçal des victimes de la barbarie du 28 septembre est encore vivace dans l’esprit de notre peuple. On peut alors penser que cette prise de position est le témoignage éloquent d’une complicité à cette répression sauvage et inhumaine. Dadis ne fait peur à personne. Si Papa Koly l’aimait, il aurait agi dans un autre sens pour que ce qui plane au dessus de sa tête soit allégé. Personne n’est au dessus de la loi, pour la responsabilité morale qu’il incarnait à l’époque, il ira s’expliquer devant la CPI. Nous avons désormais une armée républicaine soucieuse de défendre le moindre centimètre carré de notre territoire. Elle veille également à la protection de notre peuple en assurant sa sécurité. Le peuple est fatigué de vos illusions. Vos élucubrations sont de nature à mettre au grand jour la véritable valeur de  celui la même qui fut ministre d’Etat guinéen.

Ton  choix aura été une grosse faute…

Famany CONDE

2 commentaires
  1. kiki dit

    Commenter: je crois pas que tu soit journaliste mr famany condé, et si tu l’es alors je m’en vais te dire: tu es un militant, de par ton analyse et/ou ton reportage tu prouve à suffisance que tu n’a aucune coherence, ni maitrise de ce metier. tu es un journaliste plus qu’alimentaire! fait un effort d’etre plus concret et ne pas avoir de parti pris dans ton analyse. je suis vraiment deçu des journalistes comme vous qui font ce metier avec « esprit militantisme » et non avec conviction pour etre a la solde du peuple

  2. conde dit

    Commenter:parent c’est pas possible à quand un journaliste intervient de la sorte,le conseil pour toi est de faire une retrospection dans ta formation de dite journaliste.

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus