Guinée, Affaires Véhicules des députés :on en sait un peu… les servis et les non servis

 

Les honorables députés guinéens, à l’instar de leurs homologues de la sous-région bénéficient chacun d’un véhicule subventionné par l’Etat pour leur permettre d’exercer plus facilement leur mission auprès des mandants.

La 3ème législature aura la particularité de se doter de véhicules apparemment plus solides, confortables et adaptés aux conditions physiques des routes guinéennes. Pour se faire l’Etat a déboursé 24 mille $ par véhicule et le reste payable sur 5 ans par le député à travers ses primes de carburant, qui tombent chaque trimestre.

Mais après plus d’une année d’exercice, combien de députés disposent de leurs véhicules officiels ? D’après nos sources, les membres du bureau de l’Assemblée Nationale, le Président en tête ont reçu chacun son véhicule de fonction, deux autres voitures de luxe et deux mini-cars accompagnent ce parc pour transporter les hôtes et le personnel.

A ce parc de véhicules de fonction, des Land Cruiser  4X4 ont été commandées et distribuées aussi bien pour les députés de la majorité que des deux autres groupes parlementaires de l’opposition et ceux du groupe des non inscrits.

En tout, 95 bagnoles sont livrées par le fournisseur Diouldé Diallo de la société TANE Corporation et il ne reste plus que 17, dont 6 sont en voie de livraison.

Parmi les bénéficiaires figurent du côté de la majorité présidentielle l’H. Mamady Kandé, président de la commission des lois, Abdoulaye Bernard Kéïta, 1er questeur du bureau de l’Assemblée Nationale, Dr Djéné Saran Camara, présidente de la commission défense, Sékou Savané, député uninominal de Siguiri , Amadou Damaro Camara, le chef de la majorité parlementaire, Elhadj Salim Bah, 4ème V/P de l’Assemblée Nationale, Demba Fadiga, Sékou Benna Camara, David Camara, Hadja Nantou Chérif Konaté tous présidents et V/p de commission. Il ya également les défunts députés N’Faly Yaradouno de Guékédou et Naby Nouhan Condé de Beyla, décédés des suites d’accident de circulation.

Pour le compte du groupe parlementaire Libéral-Démocrate, le chef de l’opposition, Cellou Dalein Diallo, le président du groupe Dr Fodé Oussou Fofana, Abdoulaye Diouma Diallo, 3ème V/P de l’Assemblée Nationale, Mamadou Aliou Condé, Aboubacar Soumah, Mouctar Diallo, Mmes Assiatou Bah Diallo,Mariam Bah, Fatoumata Holo Diallo, Djssira Traoré, l’uninominal de Mamou,…et bien d’autres ont déjà leurs véhicules.

Le Groupe parlementaire de l’Alliance républicaine n’est pas en reste, son Président leader de l’Ufr, Sidya Touré, son suppléant Dr Ibrahima Deen Touré, Saïkou Yaya Barry de la jeunesse, …ont les leurs.

Les non inscrits, les Honorables Jean Soumaoro Doré, Dr Christian Touré, Dr Djalikatou Diallo, Kassory Fofana (actuel ministre Conseiller à la Présidence), Honomi Koni Kourouma, … ont été servis.

Dans le lot des retardataires, il ya entre autres les noms du 1er V/P de l’Assemblée Nationale, H. Saloum Cissé, Hadja Fatoumata Bho Camara, 2ème questeur de l’Assemblée, Bakary Diakité, 3ème secrétaire parlementaire, Mamady Diawara, Diao Kanté, Michel Kamano, Alpha Souleymane Bah Fisher, respectivement président de la commission des délégations, des Affaires étrangères et des guinéens de l’étranger, V/P de la commission des finances et de la communication.

De même que dans le groupe des Libéraux, figurent aussi Dr Ben Youssouf Kéïta, Dian Baïlo Diallo, Fodé Amara Bocar Maréga et Ousmane Gaoual Diallo, qui a fait défrayer la chronique le 1er août en rendant une visite peu amicale au fournisseur des véhicules.

Des membres du groupe des Républicains comme les honorables Alpha Ibrahima Sila Bah, Jean Marc Telliano, tous deux présidents de commissions, Bakary Goyo Zoumanigui, Hadja Aïssata Daffé retiennent leur souffle en attendant leurs bagnoles.

Et l’autre dont on ne dit souvent pas le nom et qui a pourtant rang de député du fait de son rôle de 1er fonctionnaire de l’institution, c’est le Secrétaire général de l’Assemblée Nationale, Dr Mohamed Bérété. Il ne figure sur aucune des listes et reste pour un grand oublié. Voilà ce qui ressort du niveau de livraison des véhicules des honorables députés guinéens dont le bruit a défoncé les portes de l’Hémicycle et traversé les frontières à travers l’opération dite « Ousmane Gaoual-Diouldé Diallo ».

Il n’ya en effet, eu aucune discrimination dans l’attribution des rutilantes bagnoles aux honorables députés. Le népotisme dénoncé est tout simplement sans fondement.

Actuconakry

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus