Siguiri : Les orpailleurs, furiés ont incendié les lieux administratifs, les résidences des administrateurs de la Sous-préfecture de Doko.

 

C’est ce samedi dans l’après midi à Doko, une des sous préfectures  Siguiri située à 45km de la ville que les orpailleurs traditionnels se sont sévèrement attaqués au domicile du président du district du post de police, à la résidence du sous préfet Mr  Namory  Doumdouya , et à l’équipe chargée de la surveillance des mines « Tomboloma ».

En cette période hivernale où les activités minières doivent être suspendues au profit de celles champêtres comme l’a recommandé le Président de la République Professeur Alpha condé, certains citoyens persistent tours dans ces mines. Pour la mise en application de cette idéale du Président, les autorités sur place en commun accord avec les propriétaires des mines en commun accord ont mis en place une équipe de surveillance appelée  « tomboloma » chargée d’empêcher  les hors loi et les amener à la raison suivant certaines sanctions ou amandes.

Ce Mardi donc, cette équipe a surpris des gens dans la mine et les a poursuivi. Dans le but de s’enfuir, un jeune homme non identifié encore est tombé dans un puits et a immédiatement rendu l’âme. C’est ce qui a fait la colère des citoyens de Doko et se sont sans réserve attaqués aux bâtiments administratifs sur place pour les rendre en cendre.

Selon les témoignages recueillis sur place ,des coups de fusils tirés dans la foulée, ont blessé des innocents parmi  lesquels figurent  ousmane kanté, Assetou  Koulibaly,  Drissa  Bérété, Mamadou sidibé, Mamadou Camara, Saliou Bangoura et une femme enceinte et son mari tous actuellement à l’hôpital préfectoral de Siguiri.

Des citoyens en nombre important ont fuient le village pour des villages voisins.

Le sous  préfet Mr  Namory et  sa famille ont été sauvés de justesse. Joint au téléphone par notre rédaction ,Mr Namory affirme  que les loubards évadés se sont infiltrés dans le mouvement pour faire des vols. Il a fallu pour l’autorité préfectorale de dépêcher un contingent militaire pour maitriser la situation sur le terrain.

Pour le moment, rien ne semble aller dans la dite localité à Doko.

Billy Nankouma Keita, Correspondant Préfectoral de www.actuconakry.com

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus