Guinée : L’aéroport de Labé décoiffé par une pluie

 

Depuis samedi la pluie a pris une autre tournure dans la cité de Karamoko Alpha. Désormais, la flotte est accompagnée d’un vent violent qui arrache des branches d’arbres, fait écrouler les murs frêles de certaines concessions.

Après les pluies diluviennes du samedi, une autre plus forte s’est abattue sur la ville le lundi 1er juin, entrainant un dommage inédit au vieux bâtiment de l’aéroport. Celui-ci était transformé en lieu de récréation pour sexagénaires impénitents ou pour alcoolos .

A l’heure de ce fait de force majeure, le lieu était animé comme le témoigne Zaoro Lamah, un membre du personnel de service des lieux: « Le mouvement est arrivé vers 17h42. Nous étions sur place avec des clients. Sur le coup, on a entendu le bruit. Certains clients apeurés se tenaient collés les uns contre autres et nous avons vu la toiture s’écrouler et les tôles se sont éparpillées dans tous les sens. Certaines ont été récupérées à la piste d’atterrissage. Il n’y a pas eu de blessés et nous avons alerté le patron (propriétaire des lieux) et le Commandant de la 4ème Compagnie.»

Cette Version a été confirmée par le commandant de l’aéroport, Saliou Diallo :«J’ai été informé par un barmaid qui m’a dit que l’aéroport est complètement endommagé. J’ai constaté les faits et aussitôt j’ai appelé le gouverneur qui m’a dit qu’il n’est pas sur place depuis trois jours. J’ai appelé le préfet sans accès, puis j’ai appelé ma hiérarchie qui m’a demandé de prendre des images pour preuve. Pour le bilan, le petit restaurant bar plus les petits services douane, police gendarmerie tout, cela est endommagé. Au niveau du bâtiment de la tour de contrôle, il y a une barre de fer coupée, mais fort heureusement le salon VIP a été épargné. J’ai ouvert là-bas tout était normal. Il n’y a pas de blessés. »

Autre lieu dans le voisinage qui a subi la loi de la nature, le service météo situé à 30m sur le même alignement pour le même triste constat. Les tuiles qui datent du premier régime ont pour la plupart été projetées par terre, laissant à nu un bâtiment avachi qui ne fait plus trop honneur à ses occupants.

Le spécialiste des lieux se plaint : «Aujourd’hui à 17h 30 j’étais de garde. J’ai enregistré des manifestations orageuses. J’ai observé l’assombrissement du ciel côté sud. A la suite de celles-ci il y a eu des orages accompagnés de grêles et le vent a commencé à arracher des branches. Ma moto qui était dehors a été balayée. Les appareils que nous avons datent de 1950 et c’est des outils dépassés : girouettes, thermomètres mais les instruments d’une bonne prévision font défaut.»

A noter que dans le même quartier des maisons entières ont vu leur cour s’effondrer ou ont vu leurs tôles s’envoler laissant derrière une atmosphère de désolation.

Si c’est une grosse perte pour Labé que ce bâtiment se retrouve dans cet état, il y a des citoyens qui ne sont pas mécontents. Pour eux, à cause des pratiques mal saines qui s’y déroulent, il va falloir que ce bar change de siège à la suite de cet orage.

Ousmane Tounkara avec mediaguinee

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus