Que de mariages à Conakry en cette veille du ramadan

Cela fait presqu’un mois que les différents salons de coiffures de la capitale guinéenne sont inondés par les futures mariées. Il suffit de faire un tour à Conakry pour s’en rendre compte. Pour ces mariées, ce sont lieux les plus indiqués pour se rendre belle à l’occasion de leurs cérémonies de mariages.

Mais la remarque est que généralement c’est seulement à l’approche du mois saint de Ramadan que ces salons de coiffures sont beaucoup plus fréquentés. Ce dimanche, 31 mai 2015, notre reporter a fait un tour devant certains salons de coiffures de la place. Voici les témoignage de certains citoyens.

Aïcha Barry, coiffeuse : « Depuis plus de trois semaines notre salon est en train de travailler du mardi au dimanche de 7heures du matin à 22heures. Vous savez que nous sommes à l’approche du mois de Ramadan et généralement c’est la période où les gens célèbrent beaucoup leurs mariages. Donc pour la journée d’aujourd’hui, nous avons reçu plus de 5 mariées et cela ça plus de trois semaines, chaque jours notre salon
reçoit au moins 3 mariées par jour a part à des autres femmes qui viennent aussi. Si ce n’est pas cette période ou au moment des fêtes, les salons de coiffures ne sont pas tellement fréquentés ».

Interrogé sur le pourquoi les musulmans de Guinée célèbrent beaucoup plus les mariages au mois qui précède le Ramadan, Cheick Mohamed Camara, Imam répond : «Oui dans notre pays, plus souvent c’est au mois précède le mois de Ramadan que nous célébrons le mariage, c’est devenu une question d’habitude, mais ça n’a rien à voir avec la religion. On peut célébrer le mariage dans n’importe quel mois y compris le mois de Ramadan. Donc je veux vous faire comprendre qu’il n’y a pas un mois
précis ou spécifique dans lequel qu’on doit célébrer le mariage. D’ailleurs le mois le plus béni est le mois de Ramadan, car c’est dans ce mois qu’Allah à fait descendre son livre saint (Le Coran) et c’est dans ce mois aussi qu’il y a une nuit dans laquelle l’adoration faite par un fidèle est plus que 1000 mois qui = 83 ans et cette nuit est
appelée la nuit du destin ».

Pour Lamine Sylla, les mariages célébrés à l’approche du mois saint de Ramadan sont les mariages occasionnels. « Nous savons tous que chaque année, à l’approche de Ramadan beaucoup célèbrent leurs mariages, mais après le mois de Ramadan, peu de femmes mariés reste dans leurs foyers. C’est pour quoi nous appelons les femmes qui se marient à cette période, les femmes de Ramadan, parce qu’à le Ramadan la majeure
partie de ces femmes vont divorcer avec leurs maris » affirme t- il.
Alhousseïny Camara, leconakryka

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus