Burkina Faso : la veuve de Sankara auditionnée par la justice le 18 mai

 

La veuve de l’ex-président burkinabè Thomas Sankara, installée en France depuis l’assassinat de son époux, va être entendue par un juge d’instruction militaire le 18 mai dans le cadre du dossier sur la mort de son époux, a annoncé son avocat ce mercredi.

Mariam Sankara, la veuve de Thomas Sankara va effectuer son grand retour au Burkina Fasou pour des raisons judiciaires. En effet, elle a été convoquée le 18 mai prochain par le juge d’instruction militaire chargé de l’enquête. Vivant en France depuis l’assassinat de son époux, Elle sera de retour au pays des hommes intègres dès le 14 mai.

Les choses s’accèlèrent dans le dossier Sankara un mois après la designation d’un juge d’instruction militaire. Les proches de Thomas Sankara réclamaient depuis plusieurs années la réouverture du dossier en vain, jusquà l’arrivée au pouvoir du président de transition Michel Kafando en novembre dernier qui a promis que justice sera rendue.

L’instruction du dossier a démarré en avril dernier avec la mise sous scellés de la tombe de Thomas Sankara. Par ailleurs, les chefs d’inculpation d’assassinat et de faux en écriture ont été retenus. Un mois auparavant, le gouvernement avait déjà autorisé l’exhumation du corps de l’ex-préisdent afin de l’identifier.

Thomas Sankara est arrivé au pouvoir par un coup d’Etat en 1983. Quatre ans plus tard, il est assassiné. Jusqu’a aujourd’hui son meurtre reste élucidé, malgré l’insistance de ces proches pour que justice soit faite.

 Afrik.com

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus