Guinée : Pourquoi le vol du chef de l’Etat est-il arrivé en retard à Conakry (Vidéo)

 

Le réacteur de l’avion de la compagnie régulière d’Air France, qui devrait transporter le président de la république, le Pr. Alpha Condé à Conakry, qui est tombé en panne ce vendredi 24 avril 2015 à l’aéroport Charles De Gaule de Paris. Ce qui a provoqué l’annulation du vol de la compagnie à destination de la Guinée.

Pendant que militantes, militants et sympathisants du RPG-Arc-En-Ciel, le CRAC (Collectif pour la Réélection d’Alpha Condé) ainsi que le mouvement Alpha15 sont massivement mobilisés de l’aéroport international de Conakry, en passant par l’autoroute Fidèle Castro jusqu’au Palais Sèkhoutoureya pour accueillir le chef de l’Etat Guinéen, des désinformations ont été distillées par un marchand d’illusions faisant état « d’une alerte à la bombe à l’aéroport Charles De Gaule » qui motive, pour reprendre l’expression de ce désinformateur, ce titre ronfleur : « Alpha Condé bloqué à Charles de Gaulle »

Contacté pour en savoir plus, M. Amara Camara, ambassadeur de Guinée à France, explique que « C’est le réacteur de l’avion de la compagnie régulière Air France qui devrait conduire le président de la République à Conakry qui est tombé en panne. Ce qui a retardé le vol du chef de l’Etat. »

« Celui qui a donné cette information n’a fait qu’étaler sa volonté. Il n’y a aucune alerte à la bombe à l’aéroport Charles De Gaule. C’est de la désinformation pure et simple », nous a confié une source digne de foi.

Aux dernières nouvelles, « le chef de l’Etat, le Pr. Alpha Condé est arrivé à Conakry après 4 heures de retard dûes à cette panne que tous les passagers à bord du vol peuvent témoigner.», confirme M. Amara Camara, ambassadeur de Guinée en France.

La vidéo ici

SACKO Mamadou

Tel de www.actuconakry.com:+224 622 56 56 67/ E-mail :actuconakry@gmail.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus