Guinée: Un cadre de la Présidence en flagrant délit d’escroquerie…?

 

Son nom, c’est Nouhan Cissoko, il est technicien et ingénieur de son état à la présidence. Il est connu pour sa malhonnêteté par tout le monde depuis son jeune âge dans sa préfecture natale Siguiri où il a été technicien à la radio rurale, puis un détour par Continental Fm et djigui fm, avant de se retrouver on ne sait comment à la présidence.

L’indélicat Cissoko s’est servi de sa corporation pour escroquer Antonio Souaré,PDG de Guinée Games. De ses escarpins, il sort l’idée de l’organisation d’un tournoi de football à Siguiri pour la réconciliation nationale,tournoi doté du trophée Antonio Souaré. Donc, le fameux escroc Nouhan Cissoko avait initié ce tournoi avec ses confrères de Siguiri.

La compétition s’est jouée à Siguiri centre jusqu’à la finale. Elle a connu une participation active des médias locaux à travers les journalistes sportifs.

L’un d’eux, en l’occurrence Kosidiki Conté dit EDR, journaliste sportif à la radio rurale de Siguiri, raconte que la finale attend toujours d’être jouée. Elle avait été programmée une première fois sans pouvoir se tenir. L’organisateur ayant prétexté que celui dont le tournoi porte le nom, Antonio Souaré, PDG de Guinée Games, en l’occurrence, était absent du pays.

Finalement, après des semaines de patience, Antonio Souaré est revenu récemment au pays et a remis la somme de 240.000.000gnf (Deux cent millions de francs guinéens) à cet escroc international pour enfin organiser et jouer la finale et pour que tous les prix prévus, puissent être remis.

Depuis, des jours, voire des semaines, s’égrènent, pas l’ombre de Nouhan Cissoko. Attendu avec impatience à Siguiri, le nommé est porté disparu, ses téléphones barricadés, injoignables. Selon des confrères joints sur place.

Selon plusieurs témoignages concordants, le nommé Cissoko aurait transféré de l’argent à des proches et à quelques amis, avec des montants variant entre 1 et 2 millions. Il serait toujours à Conakry, mais introuvable. Recherché activement, pendant ce temps, à Siguiri.

Des voix commencent à se lever déjà du côté des équipes qualifiées pour la finale pour flétrir cette attitude, qu’elles jurent de ne pas tolérer.

Des sérieuses menaces sont proférées ici et là à son encontre. A Siguiri, certains promettent qu’ils iront le cueillir jusqu’à Sékoutoureya, s’il reste sur le sol guinéen.

Quand c’est un travailleur de la présidence qui se livre à un comportement aussi ignominieux, aussi abject, c’est dommage, c’est honteux !

Moussa Tata Kourou Diawara in mosaiqueguinee.com

Tel de www.actuconakry.com: 666 08 35 26

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus