Est-ce dans un bar, autour d’un verre qu’il faut discuter de la destinée d’une nation ?

 

Le plus grand problème et handicape des hommes est l’ignorance du système de fermeture de la vie. De Faraday, en passant par Lavoisier et  jusqu’au célèbre Albert Einstein, tous ont passé les 1/3 de leur vie sur terre à prouver que le monde est un système fermé et que tout l’univers est interconnecté en un tout. Cela est appelé: La théorie des cordes ou la théorie du tout.

Puisque le monde a été créé par un seul DIEU, tout l’univers doit être interconnecté en un tout. Cette logique d’interconnexion de l’univers implique nécessairement et incontestablement  l’interconnexion : des lois, des principes, des vertus cardinales, des vertus théologales, des accords, des principes moraux, des engagements moraux, des dialogues, des conventions, des compromis etc.……

Tout observateur ou analyste objectif et averti de la situation sociopolitique guinéenne est bousculé à l’idée de savoir : Pourquoi se retirer d’une nation qui n’est pas en guerre, où on n’a pas sa vie en danger, où on est  libre de ses mouvements, pour aller dans un autre pays, et de surcroit dans un bar, et autour d’un verre pour discuter du sort  politique ou de l’avenir politique de cette nation ?

La terre guinéenne du vaillant peuple du 28 septembre ne mérite-t-elle pas abriter une telle rencontre ?  Est-elle une terre maudite ou relève-t-elle d’une bassesse insondable pour ne pas mériter la rencontre de trois de ses fils pour discuter de sa situation ?

Dans la logique d’interconnexion du monde, le bon sens voudrait que l’hémicycle soit l’endroit où se débattent les points de convergence et de divergence des idées politiques et que le bar soit un endroit de restauration, de danse, de réjouissance, de buvette et un endroit où on peut parler de tout et de rien, sauf du sérieux de la vie politique d’un Etat, car ça ne s’y prête pas.

Lorsque le destin politique d’une nation de plus de 11 millions d’habitants avec une superficie de 245.857km2 se transporte dans un bar, dans un réduit de moins de 70m, il y a à réfléchir plus de deux fois. Le peuple doit être l’Alpha et l’Omega d’une prise de décision historique. Une prise de décision historique doit se faire pour le peuple, avec le peuple et sur le sol du peuple.

Pour finir, je pense et dis ceci : Lorsque le destin politique se schématise dans un bar, on peut être sûre de s’attendre à une république ivre.

Pr. Guillaume Hawing, Conférencier d’Honneur 

Tel de www.actuconakry.com: +224 622 56 56 67  / E-mail : actuconakry@gmail.com

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus