Labé:Après l’installation des lampadaires,la ville retombe dans le très noir

 

Installées il ya quelques années la quasi totalité des lampadaires qui se trouvent dans la ville de Labé sont éteintes de nos jours constate sur place actuconakry.com.

Dans le soucis d’éclairer nos villes, il ya environ 4 ans le gouvernement guinéen a octroyé des lampadaires à l’intérieur du pays. Mais actuellement à Labé la majeure partie des ces lampes se sont éteintes.

Mr Bah Saifoulaye le préfet qui avait réceptionné ces lampes a aussi posé l’amer constat: » Effectivement des lampes ont été installées ici il ya bientôt 4 ans ,de nos jours certaines lampadaires sont éteints. y’en a même une lampe qui se trouve à coté de chez moi qui s’éteint après certaines heures d’éclairage. Cela est due a la durée de vie de certaines batteries je crois que c’est la raison » explique l’ex préfet de Labé.

Cette extinction est due au manque d’entretien de ces lampadaire estime un autre intervenant. Ousmane Fofana: « ya pas d’entretien c’est pour cela, s’ il y’avait un suivi ces lampes n’allaient pas s’éteindre depuis un an comme ça » souligne notre interlocuteur.

Même argument lancé par Bangoura Alseny et Moussa Bah qui ne cachent pas leur indignation suite àl’insécurité galopante dûe à ces coupures intempestives .

Poursuivant son intervention l’ex préfet de Labé n’ a pas manqué de pointé du doigt les représentant de l’état sur place qui selon lui omettent de remonter les informations aux services compétentes afin que des dispositions soient prises pour renouveler les batteries et procéder à l’entretien de ces panneaux.

Contacté le secrétaire général chargé des collectivités à la préfecture de Labé Lanciné Sangaré affirme que son service n’est pas responsable de ces lampes. Mais plutôt c’est une équipe technique qui est installé à Conakry qui s’occupe de l’entretien et du suivi.

A l’en croire cette équipe est attendue entre avril et mai 2015 dans ce cadre. Quoi qu’il en soit, la cité est en partie amputée de son habituel charme lumineux de ces dernières années.

Fatoumata Dalanda Bah correspondante régionale de www.actuconakry.com 

Tel de www.actuconakry.com: +224 622 56 56 67

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus