Ebola n’aura pas eu raison de la Présidentielle, fixée au 11 octobre

 

La Commission électorale nationale indépendante (CENI) à Conakry a annoncé que le premier tour de la Présidentielle était fixée au 11 octobre 2015.

L’annonce de la date de la Présidentielle était attendue depuis longtemps par les Guinéens. La Commission électorale nationale indépendante (CENI) à Conakry a annoncé, ce mardi 10 mars 2015, qu’elle sera fixée au 11 octobre prochain. Il faut dire que la date du scrutin était incertaine en raison de l’épidémie d’Ebola qui touche la Guinée de plein fouet.

Selon le président de la CENI, Bakary Fofana, les élections locales auront elles lieu fin mars 2016. Et le second tour de la Présidentielle, s’il devait en avoir un, aura lieu deux semaines après la proclamation des résultats définitifs du premier tour. Alors que l’opposition a régulièrement accusé le Président Alpha Condé d’utiliser Ebola pour se maintenir au pouvoir, ce dernier a toujours affirmé que l’élection se tiendrait bien en 2015. L’opposition accuse notamment le Président Condé de refuser tout dialogue sur l’organisation de ces scrutins, agitant le risque de violences en cas de fraude électorale et exigeant une supervision internationale.

L’opposition avait encore une fois de plus menacé de boycotter les travaux du Parlement et de la CENI si les élections locale n’avaient pas lieu avant la Présidentielle. En Guinée, rien n’est jamais sûre concernant les élections. Les Législatives de septembre 2013 s’étaient tenues avec près de trois ans de retard. Elles avaient été précédées par de violentes manifestations. A l’approche de chaque élection, le pouvoir comme l’opposition, retient son souffle craignant de nouvelles violences.

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus