Dalaba: Mamadou Dian Diallo l’une des victimes de l’attaque des bandits se confie à Actuconakry!

 

Un mort, 3 blessés par balles, 65 millions fg et 300 000fcfa emportés, c’est le triste bilan de l’attaque à mains armées survenue dimanche soir entre Kankalabé et Dionfo, où deux hommes armés ont ouvert le feu sur 3 frères commerçants en provenance de Kankalabé pour Dionfo a appris actuconakry.com.

L’attaque a eu lieu dimanche soir à Mombeya centre, localité située non loin de kankalabé à la frontière entre Dalaba et Labé où des bandits armés ont tirés à bout portant sur 3 frères qui quittaient Kankalabé où ils s’étaient rendus pour le petit commerce désireux de rejoindre Dionfo ( sous préfecture située dans la préfecture de Labé).

Des témoignages édifiants :

Mamadou Dian Diallo est l’une des victimes: « nous avons quitté Kankalabé pour venir à Dionfo, en court de route nous avons trouvé deux bandits arrêtés sur la route. Automatiquement ils ont tiré sur nous. Mais le jeune avec lequel nous étions à Kankalabé semble être complice.

Lorsque les bandits nous ont mis aux arrêts, j’étais avec l’un de mes jeunes frères ,ils ont tiré sur mon pied, en ce moment lui(le jeune) était derrière avec  mon autre jeune frère et lui ils ne l’ont rien fait.

Entre temps, mon frère qui était avec le jeune constate que les bandits n’avaient plus de balles, c’est ainsi qu’il s’est jeté sur lui comme ils n’avaient plus de balles mon frère là c’est jeté sur eux.

Mais finalement ils sont partis avec nos 65 millions de fg et 300 000 fcfa » a t-il expliqué.

Blessés et tous admis à l’hôpital régional de labé,Dr Kourouma chirurgien en service du dit hôpital affirme que ces 3 patients sont certes gravement blessés mais sont dans un état stable et hors de danger:

 »C’est vers 21 heures du dimanche que nous avons reçu ces 3 jeunes blessés par balles dont le 1er a une  fracture à la cuisse avec une large plaie, le 2ème une plaie large au pied,le 3ème est moins blessé au niveau de la main droite. Ils étaient tous hémorragiques »

Aux dernières nouvelles l’un des bandit aurait été tué et l’autre déféré au commissariat central de Dalaba selon le premier responsable de la sous-préfecture de Mombeya M.Lilano Robert Yapo.

Cette attaque relance la question de l’insécurité dans notre pays et surtout en moyenne guinée où il ne passe plus un mois sans qu’on entende parler d’un cas de meurtre ou d’agression de citoyen par des bandits armés.

Nous y reviendrons!!!

Fatoumata Dalanda Bah correspondante régionale de www.actuconakry.com  

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus