Vers une destitution du président du FPI, Affi N’Guessan ?

Un communiqué du Front populaire ivoirien (FPI) a annoncé ce vendredi la destitution du président du parti, Pascal Affi N’Guessan, à l’issue d’un comité central extraordinaire. Le secrétariat général a immédiatement démenti l’information et qualifié d’illégal cette réunion, annonçant que la tenue de ce comité devait se tenir samedi.

Un comité central extraordinaire du Front populaire ivoirien (FPI) réuni ce vendredi a annoncé la destitution du président du parti, Pascal Affi N’Guessan. Un autre communiqué est alors transmis à la presse, quelques heures après, signé du secrétariat général du parti qui qualifie cette décision d’illégale. Les dissensions du principal parti d’opposition de Côte d’Ivoire éclate au grand jour.

« Le comité central extraordinaire décide de suspendre de toutes les activités du FPI sur toute l’étendue du territoire national et à l’international jusqu’au prochain Congrès du Parti, à compter de ce jour, le camarade Pascal Affi N’Guessan, président du FPI », peut-on lire dans le premier communiqué, rapporte le quotidien ivoirien Nord-Sud.

« Des mots d’ordre imminents »

Le texte poursuit en appelant les militants à se tenir prêt et « à l’écoute des mots d’ordre imminents, pour gagner la bataille de la dignité pour la libération du Président Laurent Gbagbo, de la souveraineté et de la reconquête du pouvoir d’Etat ». C’est un véritable putsh qui semble en train de dérouler au sein du FPI à l’encontre de son président.

Il s’est attiré l’ire de ses partisans notamment en attaquant en justice la candidature de Laurent Gbagbo pour la présidence du parti. Cette candidature a finalement été annulée et le congrès devant voir l’élection d’un nouveau chef du FPI, qui devait se tenir en décembre dernier, repoussée.

Le camp de Affi N’Guessan a répliqué immédiatement par un autre communiqué signé de la Secrétaire générale et porte-parole du FPI, Agnès Monnet, qui précise alors : « Un groupe de militants du FPI, notamment les frondeurs fait circuler des rumeurs de la tenue d’un comité central extraordinaire le vendredi 06 mars 2015. La Direction du parti tient à souligner que ces réunions illégales et les « résolutions » qui en découlent n’engagent nullement le Front Populaire Ivoirien ».

La direction du parti a indiqué que le Comité central du parti était prévu ce samedi à 10h, au siège du FPI. Affaire à suivre.afrik.com

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus