Un étudiant guinéen installé au Havre depuis 2007 parle de son pays

Aujourd’hui, El Hadj Bah nous parle de la Guinée, que l’on surnomme « le château d’eau de l’Afrique de l’Ouest

El Hadj Bah, un étudiant guinéen qui a déjà placé quelques jalons pour un début de vie professionnelle, vit au Havre depuis 2007. Quand il parle de la Guinée, il choisit de mentionner en premier lieu « le côté social, la solidarité ». Car « ce n’est pas l’État qui prend en charge les personnes, mais la famille. Quel que soit votre âge, à n’importe quel moment, la famille est là ».

El Hadj Bah formule ensuite une crainte : « Il y a quelque chose de très important mais qui est en train de disparaître : aujourd’hui les gens ont tendance à négliger, à minimiser certaines valeurs qui constituent la base de mon éducation ». Un exemple peut-être ? Il cite un proverbe : « Le vieux voit toujours plus loin ». Il poursuit : « Le chef n’a pas le droit à la malhonnêteté, et le Conseil des Sages veille à éviter certaines bêtises, mais aujourd’hui en Guinée on a tendance à choisir quelqu’un d’inconnu sans penser à ses défauts ». El Hadj Bah souhaite pour la Guinée « plus de démocratie, plus d’unité nationale et plus de liberté ».

De beaux sites naturels

Il forme aussi cet autre vœu : « Que le tourisme se développe ». En effet, il y a de beaux sites naturels dans ce pays dont on dit qu’il est « le château d’eau de l’Afrique de l’Ouest » : « Tous les grands fleuves de l’Afrique de l’Ouest prennent leur source chez nous : le Niger, le Sénégal, etc. » L’étudiant cite d’abord le Mont Nimba : « C’est là que l’on peut trouver une espèce de crapaud géant qui n’existe que chez nous. C’est une région forestière où il y a des plantes médicinales ». Puis les montagnes du Fouta Djalon et le point culminant de ce massif : le mont Loura, baptisé « la dame du Mali ». « Les anciens voyaient ses yeux cligner… » El Hadj Bah mentionne enfin les petites îles de la côte et leurs plages de sable avec des cocotiers.

Ce jeune homme qui aspire à être bientôt utile à ses compatriotes, là-bas, sur la terre de ses ancêtres, forme un dernier vœu : voir émerger une « politique fiable pour la jeunesse, avec davantage de projets pour elle ».

Avec paris-normandie.fr

Tel de www.actuconakry.com: +224 622 56 56 67 /E-mail: actuconakry@gmail.com

 

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus