CONAKRY : Les rues transformées en scènes géantes

 

A Conakry, il suffit de sortir de chez soi pour constater le déficit d’infrastructures de loisirs et de spectacle. Le premier indice de ce manque criard de sites de récréation, c’est l’occupation très récurrente et plutôt généralisée des rues de la capitale pour des besoins divers et variés : mariages, rencontres de   football, cérémonies de sacrifices et autres. Une situation qui en rajoute à l’embouteillage résultant de l’insuffisance et de la dégradation du réseau routier

Outre l’occupation des routes, le plus ahurissant c’est bien le fait que les citoyens qui dictent ainsi leur loi sur certains axes routiers semblent parfaitement assumer leurs actes. Pour preuve, ils prennent le soin de barrer littéralement les voies avec des cailloux, du bois ou des bancs.

Naturellement, cette situation tracasse en premier lieu les chauffeurs. C’est ainsi qu’un d’entre eux, Alpha Sylla, fait des propositions

Le ministre des transports doit prendre ses responsabilités et  interdire le phénomène d’occupation de la route par les jeunes qui jouent au ballon. Car, il se trouve que même ayant raison, si vous écrasez leur ballon, vous devez payer. Sinon, votre pare-brise en fait les frais

Du côté des autorités notamment locales, on plaide devant l’impuissance. Un chef de quartier requérant l’anonymat en parle ainsi

C’est un phénomène récurrent, où les citoyens,  pendant les cérémonies, ont pris l’habitude d’occuper les rues sans aucune autorisation du conseil de quartier. Cela est très inquiétant, parce que pendant qu’eux sont en train de se réjouir ainsi, d’autres en souffrent. Personnellement, je n’ai jamais donné une autorisation quelconque à des citoyens de barrer la route, pour des raisons de cérémonie

Du côté des jeunes, l’argument du déficit d’infrastructures est bien évidemment servi à souhait pour justifier cette forme de diktat qu’ils font régner dans les rues de la capitale guinéenne

Balla Yombouno avec ledjely.com

Standard de www.actuconakry.com 🙁 +224) 622 56 56 67

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus