UFDG : LEVEE DE FONDS OU VASTE EXTORSION DE FONDS ?

Juste quelques petites années en politique, et, malgré toutes les énormes accumulations financières indues opérées aux postes les plus juteux des gouvernements précédents auxquels il a appartenu, Cellou Dalein Diallo demande encore de l’argent en 2015!

Décidément, comme en 2010, pour les besoins de la cause perdue ( le rêve d’être Président), le candidat malheureux des élections présidentielles passées, Cellou Dalein Diallo, encore en cachette, se lance dans une autre vaste campagne de levée (extorsion) de fonds dont certaines mauvaises langues soupçonnent déjà de connexion avec certains bienfaiteurs comme Benny Stemmeiz, le milliardaire franco israélien en bras de fer avec le Professeur Alpha CONDE. Cette dernière, est même considérée comme : « l’une des plus grosses opérations de financement occulte, jamais réalisées sur la scène politique guinéenne « . Une ferme vigilance serait observée, au biais de renseignements, du coté de Sékhoutoureya.

Il est important de rappeler, que dans un article paru le 18 mars 2013, dans l’hebdomadaire panafricain « Jeune Afrique », un spécialiste de la Guinée déclarait ouvertement, sans se faire encore démentir par Cellou et ses amis !!! : « Face à la tentative de l’entourage de Lansana Conté, durant les dernières années de son règne, de promouvoir des hommes d’affaires soussous, les commerçants peuls ont réagi. Pour la première fois, ils ont décidé de prendre le pouvoir lors de la présidentielle de 2010 et ont cherché un candidat. C’est naturellement qu’ils se sont tournés vers un ancien Premier ministre de Conté, Cellou Dalein Diallo, « le prototype du Peul », selon Barry (« un fils de marabout, très poli, le teint clair, le nez aquilin, qui a réussi et qui est riche ») ».

Avec cet attribut essentiel reconnu à Cellou Dalein Diallo : « un fils de marabout, très poli, le teint clair, le nez aquilin, qui a réussi et qui est riche », Outre cette richesse évoquée, il bénéficiera de l’onction des oligarques nés sur les fonts baptismaux du régime militaro-affairiste qui l’a lui-même engendré. Ainsi, pour « le nouvel homme politique de l’époque » CDD, ceux-ci ne ménageront aucun effort pour pourvoir sans compter, à leur poulain, de fonds financiers importants, collectés en grande partie auprès de certains operateurs économiques du secteur informel improductif qui pullulent notre pauvre économie nationale et entretenus à dessein, en vue de la subjuguer. Certaines indiscrétions font état même, de grandes déceptions au niveau de cette branche financière locale, véritable victime expiatoire des mauvais choix tactiques opérés dans les multiples marches de protestations de l’opposition radicale conduite par Cellou Dalein et qui se sont soldées par plusieurs actes de vandalisme, restés sans suite.

Le crime n’étant jamais parfait, la mauvaise gestion faite aussi, des fonds antérieurs (de 2010), avait abouti en son temps, par le fameux scandale financier   qui a été à la base du mécontentement de plusieurs parmi eux, et du départ en trombe, du richissime homme d’affaire, Diallo Sadakadji, ancien grand bailleur du parti UFDG. S’en suivront aussi, d’autres vives réactions et non des moindre. Par ailleurs, l’une des plus importantes reste encore, celle de l’analyste financier, le turbulent Mamadou BARRY (Directeur Adjoint de Campagne de Cellou Dalein Diallo en 2010) qui a circulé sur la toile.

Pendant que le « leader non confirmé » de l’UFDG, Cellou Dalein, refuse de légitimer son poste de Président, par un congres digne de nom, il récidive par là , en entreprenant comme par le passé (en 2010) de se refaire une autre virginité financière sur le dos de pauvres gens, instrumentalisés et embrigadés sur des bases communautaires aux prétextes fallacieux d’aider un peulh (un des leurs) à accéder au pouvoir selon les dits d’un membre de la mouvance présidentielle.

D’ailleurs, certaines langues fourchues dans son propre camp, ne se gêneraient nullement plus, à étaler au grand jour, leur fort doute sur les capacités managériales de l’aspirant Président de la République, Cellou Dalein et surtout, de son manque de leadership à fédérer autour de sa très controversée personnalité, toujours souillée aux yeux de nombreux guinéens, par un passé ou parcours peu reluisant et émaillé de scandale financier et moral.

De l’avis général de certains observateurs avertis, après s’être fait épinglé dans son « entreprise off short », l’opinion est désormais alertée et les regards inquisiteurs rivés sur les différentes phases de ce que certains adversaires politiques qualifient à tort ou à raison « d’extorsion de fonds de pauvres analphabètes instrumentalisés ».

Politique, quand tu nous tiens ! La présidentielle de 2015, annonce déjà toutes ses couleurs !

SIDIME Alpha Kabinet,Journaliste

Tel : (+224) 622 56 56 67

E-mail : actuconakry@gmail.com

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus