Manifestations à Labé: Des blessés et des engins brûlés

De l’électricité était dans l’air ce mardi matin dans certains endroits de la commune urbaine de Labé où les forces de l’ordre ont violement réprimé les manifestants sortis pour réclamer une nouvelle fois le départ de l’inspecteur de l’éducation et du directeur préfectorale de l’éducation. Constate sur place les reporters d’actuconakry.com.

Cette deuxième journée de manifestation de la fédération de l’UFDG provoque une vive tension dans la cité de Karamoko Alpha Mo Labé.

Au siège de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée sis à Kouroula (quartier de la commune urbaine) par exemple, les hommes en tenue ont pris a partie les militants qui s’y trouvaient et ont violement bastonné comme en témoigne le secrétaire Général des jeunes du parti.

Pour Aliou Laly:Secrétaire général des jeunes de l’UFDG « je trouve déplorable ce comportement des forces de l’ordre dans notre siège parce que, ce siège représente pour nous militants et sympathisants notre bureau de liaison où nous échangeons des informations et nous sensibilisons.

Malheureusement ce siège a été investi par les forces de l’ordre , ils sont rentrés même dans le bâtiment, ils ont bastonné les gens, ils ont cassé les vitres, ils ont même blessé certains  » déclare Aliou Laly.

Même scène enregistré à Daka un autre quartier de la commune urbaine poursuit notre source. Là aussi les forces de l’ordre n’ont pas rater les manifestants notamment trois motos brûlées.

Cela prouve à suffisance que l’ordre serait venu d’ailleurs pour reprimer les responsables du parti s’indigne le sécrétaire général des jeunes de l’UFDG.

C’est peine perdu,nous ne comptons pas reculer et le combat continu parcequ’il est légitime conclut-il.

Par ailleurs du coté de l’hôpital régional de Labé Docteur Kourouma dresse le bilan partiel : 18 cas de blessures superficielles, un cas de blessure au front et un cas de blessure au niveau de la jambe probablement par projectile c’est le seul cas qui a été hospitalisé ce jour en ‘attente d’une radiographie. Parmi ces blessés se trouve des hommes et des femmes dont l’âge varie entre 15 et 50 ans » précise le Dr.

Du côté de la gendarmerie de Labé, c’est le silence radio de la part des personnes ressources contactées par notre reporter.

A rappeler que les militants de l’UFDG exigent désormais le départ du Directeur Préfectoral de l’Éducation et l’Inspecteur régional de l’Education pour leur mutation  »politique  »orchestrée ces derniers temps.

Affaire à suivre!!!

Fatoumata Dalanda Bah pour actuconakry.com.

Standard de www.actuconakry.com : +224 622 56 56 67

 

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus