Mali : un attentat-suicide fait une dizaine de morts

La situation est de plus en plus tendue au Nord-Mali, où un attentat-suicide a fait une dizaine de morts à Tabankort, selon le Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA).

Plus rien ne va au Nord-Mali. Un attentat suicide a fait au moins une dizaine de morts mardi soir à Tabankort, dans le nord du Mali. C’est le porte-parole du Mouvement national de libération de l’Azawad, Moussa Ag Attaher, qui a annoncé la nouvelle du drame. Mais les chiffres divergent sur le nombre de morts. Si certaines sources annoncent le bilan de 9 morts, le MNLA parle de 12 voire 13 personnes tuées.

Les auteurs de cet attentat-suicide seraient des éléments de la milice touarègue Gatia, ainsi que des membres du Mouvement arabe de l’Azawad (MAA), tous loyaux à Bamako. Mais c’est un porte-parole de Gatia, qui aurait revendiqué l’attaque, affirmant que son groupe n’a pas subi de perte, selon RFI. Selon le MNLA, « les kamikazes sont sortis de Tabankort hier soir et ont déclenché leurs explosifs lorsqu’ils ont atteint un bataillon du MNLA ». Mais pour le moment, la situation est très confuse, il est difficile de vérifier toutes ces informations qui proviennent de différentes sources sur place.

De son côté, la Mission de l’ONU au Mali (MINUSMA), qui n’était pas présente sur les lieux, confirme l’attaque, mais ne donne aucun bilan. Ce genre d’attaque n’est pas rare à Tabankort. Située à une centaine de kilomètres au nord de Kidal, la localité est le théâtre d’affrontements réguliers entre le rebelles du MNLA et son rival, le groupe armé Gatia. Pas plus tard que la semaine dernière, la MINUSMA a indiqué avoir mené un raid pour riposter contre les attaques d’un convoi du MNLA, faisant au moins sept morts.Afrik.com

 

 

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus