Transports : Cacophonie au sommet de la SOTRAGUI,le DG suspendu

Depuis un certain temps, la Société de Transport de Guinée (SOTRAGUI), traverse une crise institutionnelle, due à une mauvaise gestion des ressources financières par l’équipe dirigeante.

Une situation qui a amené la Conseil d’Administration (CA) de prendre des décisions allant jusqu’à suspendre le Directeur général de la Société M. Sidibé de ses fonctions.

Selon nos informations, le CA, qui reproche à Monsieur Sidibé de gestion catastrophique des ressources de l’entreprise, aurait adressé des correspondances à la Banque Centrale et à l’ECOBANK, où les comptes de l’entreprise sont domiciliés, comme quoi, Monsieur Sidibé, le Directeur Général contesté de la SOGUITRA, n’a plus de pouvoir de signature. Par conséquent, il ne pourrait engager la Société, et sa signature est nulle et de nul effet.

Selon les mêmes sources, depuis le 11 novembre dernier, soit un plus de deux mois, la direction générale n’a plus effectué le moindre versement dans ces deux banques. Or, la recette journalière attendue par Bus s’élèverait à 1.200.000 FG.

Le pire, avec 100 Bus à la création de la Société, qui bénéficie tout de même la subvention de l’Etat, à hauteur d’un milliard de francs guinéens par mois, aujourd’hui, il n’ya qu’une trentaine de bus qui sont opérationnels. Une gestion catastrophique qui nous rappelle de la fameuse ‘’SOGETRAG’’, tombée en faillite à cause de la mauvaise gestion.

Mais face à la décision du Conseil d’Administration de la SOTRAGUI, suspendant le DG, Monsieur Sidibé, le ministre des transports Aliou Diallo, rentre dans la danse et convoque une réunion d’urgence pour trouver une solution qui mine cette Société de transport public. Dans sa démarche, Aliou Diallo contrarie le CA, sème la confusion en adressant à son tour des correspondances à la BCRG et à l’Ecobank pour attaquer la décision du Conseil d’Administration, précisant que Monsieur Sidibé dispose toujours de pouvoir de signature. Au lieu d’appuyer la sanction du CA, le ministre des Transports annonce son intention de diligenter un audit pour voir plus clair sur la gestion de la SOTRAGUI.

De l’avis de nombreux observateurs, la démarche du ministre vise à protéger le DG de la SOTRAGUI, en réduisant la marge de manœuvre du CA, à sa plus petite expression.

En engageant un audit sur la gestion de Monsieur Sidibé, le ministre veut gagner du temps en ignorant la décision du Conseil d’Administration qui dispose tout de même un pouvoir de décision et de sanction.

Après seulement 4 ans de gestion, un doute plane encore sur la survie de cette Société, car aujourd’hui, la SOTRAGUI n’est pas loin de la faillite.

Avec kababachir

Standard de www.actuconakry.com :+224 622 56 56 67

E-mail : actuconakry@gmail.com

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus