Labé : Quand les surveillants se font substituer aux élèves pour utiliser les thermo flash

Dans le cadre de la lutte contre la fièvre hémorragique à virus Ebola, le gouvernement Guinéen a reparti des kits sanitaires dans toutes les écoles du pays. Parmi eux des thermos flash. Cependant l’utilisation des thermo flash pose problème dans plusieurs établissements scolaires à Labé constate sur place les reporters d’actuconakry.com.

A peine commencer, des enseignants désignés sur place pour l’utilisation se déchargent et confient cette lourde tâche aux élèves comme témoignent certains élèves du collège Konkola.

Interrogé par notre reporter M.Bakayoko encadreur dans le même collège réfute cette information en ces termes : » c’est moi même qui gère les thermos flash, je suis là de 7h à 8h30 pour contrôler la température des élèves » explique-t-il avec un ton sévère avant de révéler que certains élèves réfutent carrément qu’on leur pointe ce matériel car pour eux le virus ébola se trouve dans les thermos flash.

Par ailleurs Maxim  Kolié proviseur dans un lycée de la place affirme que ces thermos flash sont bien utilisés dans son école. Parfois je laisse le soin à certains  jeunes volontaires de venir en aide. A la question de savoir si ces jeunes ont reçu une formation adéquate leur permettant de former d’autres ou d’utiliser à bon escient le matériel, il répond par l’affirmative.

Pourtant selon les spécialistes de la santé dans la préfecture de Labé la mauvaise utilisation de ces thermos flash occasionne des perturbations fonctionnelles. Docteur Hady Diallo est le Directeur préfectoral de la santé de Labé (DPS): »d’abord le premier constat c’est que quand on utilise le thermos flash il faut le laisser se reposer quelques secondes avant de reprendre une autre température. Hors les gens l’utilisent sans se repos obligatoire et cela engendre souvent des températures anormales » précise le DPS.

A Labé du pain encore sur la planche pour éviter ce virus maudit dit d’ébola surtout que l’utilisation du thermo flash reste une équation irrésolvable pour la plupart des écoles.

De Labé Fatoumata Dalanda Bah pour actuconakry.com

Tel :+224 622 56 56 67

 

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus